Magazine

Quand l’art mural embellit l’espace !

Outre de valoriser l’espace et les lieux, les murs peints favorisent aussi l'expression et renforcent le lien social. Cet art jouit du respect et de la complicité des spectateurs. Une petite poignée d’artistes a su laisser leurs empreintes sur les murs, tant pour des individuels que pour des entreprises ou pour des projets artistiques. Ils nous en parlent.

Rien de mieux que l’art mural pour redonner vie à une surface. Le collectif Porlwi l’a bien compris en invitant des artistes à réaliser des fresques sur les murs de la capitale. Un travail continu avec le projet de la New China Town Foundation qui réalise des fresques sur les murs et bâtiments délabrés du plus vieux quartier de Port-Louis.

L’artiste Dévid a réalisé jusqu’ici plusieurs œuvres sur les murs de l’île.
L’artiste Dévid a réalisé jusqu’ici plusieurs œuvres sur les murs de l’île.

Dévid prend beaucoup de plaisir pour sublimer l’espace. Pour cet artiste de 26 ans, l’art n’a pas de limite. Il nous invite à une constante exploration. Si bien qu’il n’est plus à présenter dans le domaine. « Mon art s’articule entre un style plutôt graphique, tantôt en noir et blanc, tantôt très coloré. J’aime y incorporer des éléments symboliques avec un sens particulier. Des yeux qui symbolisent la conscience ou l’éveil, un peu de mysticisme. Je puise beaucoup de mon inspiration des éléments de notre nature. Pas seulement de la nature organique et végétale, mais aussi de la nature humaine, de notre psyché. »

Dévid

L’art mural comprend son lot de difficultés, fait ressortir Dévid, comme celui des proportions. « Il est difficile de prendre du recul sur l’œuvre. Mais, pour moi, les proportions n’ont pas toujours besoin d’être prises en compte. Il faut s’adapter techniquement au grand format, à la surface, à la hauteur. »

Chaque nouvelle fresque est un challenge pour Dévid. « Il faut toujours m’adapter. Il m’est arrivé de devoir rentrer chez moi après 30 minutes, car il y avait trop de vent, pour que je puisse faire des traits droits. Cependant, après tous ces efforts, cela me procure un sentiment de satisfaction et d’accomplissement qu’aucun dessin sur un papier A4 ou A3 ne peut égaler. »

Ses œuvres sont aujourd'hui exposées dans des magasins, sur les rues de Port-Louis, dans les universités, « Love is free » Flower Ad et Gaz Carbonic dans la zone industrielle de Phoenix, IBL Porlwi Lab 2017, au spa du Véranda Paul et Virginie, au Musée de l’Aventure du Sucre, à Beau-Plan.

Divya Hamtohul transforme l’art mural en décoration intérieure.
Divya Hamtohul transforme l’art mural en décoration intérieure.

D’autres artistes, à l’instar de Divya Hamtohul, transforment aussi l’art mural en décoration, ce qui sublime l’intérieur d’une pièce. La jeune femme de 20 ans, étudiante en Anglais à l’université de Maurice, a toujours été portée pour le dessin. « Petite, j’étais la première dans les classes d’art et je faisais des graffitis sur les murs. » Malgré que cette passion a grandi en elle, Divya ne poursuivra pourtant pas cette filière. « On me disait qu’il n’y avait pas d’avenir dedans. » Jusqu’au jour où elle a décidé de peindre le mur de sa chambre.:« J’y ai dessiné un mandala géant. Je ne savais pas qu’un artiste vivait en moi ». Divya se met ainsi à réaliser des œuvres sur les murs de toute sa maison. De bouche-à-oreille, elle le fait aussi pour ses proches et amis. « J’ai été sollicitée par quelques clients à travers ma page Facebook », dit-elle.

Hamtohul

Comme technique, Divya utilise un feutre et de la peinture acrylique pour y apporter de la couleur. « Quand je dessine, je laisse parler mon feutre. Il suffit que je fixe le mur pour laisser parler mon imagination. L’art est mon échappatoire. C’est le reflet de mon identité artistique. Mes œuvres représentent la positivité, la sérénité et la paix », soutient-elle.

Le vécu social

C’est à coup de marqueurs acryliques, de pochoirs et de bombes de peinture que Joshila Dhaby, alias Jay Dee, donne vie à ses œuvres. Joshila a choisi d’utiliser l’art pour passer ses messages. « Il n’y a rien de mieux que des peintures grand format pour toucher un maximum de gens. » Outre les murs de son quartier à Balaclava, l’artiste compte plusieurs fresques au Caudan Waterfront, à la State House et aussi à l’étranger, notamment, le Denmark et l’Angleterre (Bristol).

Joshila Dhaby a aussi peint quelques murs  de son quartier.
Joshila Dhaby a aussi peint quelques murs de son quartier.

Cependant, son défi demeure le mauvais temps. Car, Joshila peint principalement à l’extérieur. Et dans les festivals de ‘street art’, elle a généralement 2 à 3 jours pour réaliser un tableau. « Si nous avons une journée de pluie ou de vent, cela peut s’avérer très frustrant. Mais, il y a toujours une solutions créatives à chaque défi », lâche-t-elle avec un air d’optimisme.

Comme Joshila, les créations d’Evan Sohun sortent du lot et se reconnaissent parmi des milliers. Son art se rapproche du « naïf-abstrait ». « J’aime raconter le ‘vécu sociétal’ avec une touche d’innocence colorée. » L’artiste vit de sa passion et a su se diversifier au fil des années. Après des débuts comme illustrateur, il est aujourd’hui artiste-peintre à temps plein.

Evan Sohun est passé d’illustrateur à artiste à temps plein.
Evan Sohun est passé d’illustrateur à artiste à temps plein.

Chaque fresque est un nouveau challenge pour Evan. « Il y a des murs plus difficiles à peindre que d’autres. Les murs moins lisses, ceux de très grande dimension, ceux qui sont exposés au soleil. Autant de difficultés qui peuvent rendre la tâche plus laborieuse. » Cependant, l’artiste affirme que « le challenge pour moi c’est de toujours pouvoir prendre le recul qu’il faut afin de réaliser la composition adéquate ».  Evan indique qu’il arrive difficilement à faire deux fois la même chose. l'inflammation du fascia plantaire et est caractérisé par douleur dans la superficie de talon de le pied.

Sohun

C'est la plupart de cause classique de douleur de talon et approximativement 10% de gens sera affecté par fasciitis plantaire à un moment de leur durée. L'incidence est plus élevée chez les femmes que chez les hommes et des personnes âgés entre 40 et 60 ans soyez au plus gros risque. dont un louable projet participatif avec des enfants.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !