Actualités

Budget 2019-20 - secteur éducatif : ce qu’il faut retenir des mesures budgétaires 

Rs 17, 1 milliards. C’est le montant accordé au secteur éducatif pour 2019-2020. De nouveaux projets sont venus s’ajouter à ceux existants sur lesquels le ministère de l’Éducation devra se pencher dans le cadre de la réforme éducative. 

« Leader in Me Programme »

À partir de janvier 2020, le « Leader in Me Programme » sera dispensé aux élèves de Grade 7, fréquentant une vingtaine de collèges. Ce programme est en ce moment dispensé dans certaines écoles primaires. Il consiste à donner aux enfants les outils nécessaires pour réussir leur vie. Aimer apprendre, aimer progresser dans la vie, développer tout son potentiel pour devenir un citoyen responsable et exemplaire. 
Le responsable du projet, Cyril Chee Kim Ling, est heureux que le programme soit maintenant dispensé aux élèves de Grade 7. Ce programme est basé sur le ’Seven Habits of Highly Effective People’’ du Dr. Stephen Covey. Toutefois, notre interlocuteur explique qu’il est adapté au contexte et aux problèmes rencontrés par les élèves en fonction de leur groupe d’âge et de leur maturité. « Il est toujours question de comprendre qui nous sommes, de notre potentiel et de pouvoir libérer ce qu’il y a de formidable en nous. Ainsi, les élèves apprennent à se maîtriser et à entretenir des relations fructueuses avec les autres. »
Ce programme est fait en partenariat avec les enseignants qui sont formés avant de le dispenser.  

Tablettes aux écoliers de Grade 4

Après les 12 880 écoliers des Grade 1 à 3, ce sera au tour de ceux qui se trouvent en Grade 4 de recevoir des tablettes, en janvier prochain. Celles-ci sont dotées de contenues pédagogiques, réalisées par le Mauritius Institute of Education (MIE) et le Mahatma Gandhi Institute (MGI). Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union, (GTU) estime que « le gouvernement aurait dû prévoir un budget additionnel pour la distribution des tablettes aux Grades 5 et 6 également, pour ne pas discriminer sur l’âge de l’apprenant et pour ne pas avoir à attendre deux autres budgets pour atteindre l’objectif de la digitalisation à l’école. »

Fortified Learning Environment Unit

Rs 50 millions seront destinées à transformer 50 écoles primaires des régions pauvres en Fortified Learning Environment Schools. L’idée est d’aider les enfants des Grades 1 et 2 des régions pauvres dans leur transition du préscolaire au primaire. Le syndicaliste Vinod Seegum, président de la Government Teachers Union (GTU), demande toutefois d’être prudent dans les dépenses. « La Fortified Learning Environment Unit devra veiller à une bonne gestion des Rs 50 millions qui y sont destinées, afin d’encadrer toutes les écoles identifiées. Dans certains cas, il faudra revoir l’infrastructure et les meubles des institutions concernées. »

Centre moderne du MITD à Beau-Vallon

Rs 219 millions. C’est la somme qui a été retenue pour la construction d’un nouveau centre du Mauritius Institute of Training and Development (MITD) à Beau-Vallon. Les cours qui seront dispensés concernent principalement les étudiants de la région du Sud. Il est prévu qu’il admette autour de 600 à 700 étudiants. Les responsables s’assurent que les cours soient de qualité et répondent aux besoins des étudiants et du marché.

Recrutement 

Les cas d’indiscipline chez les élèves ont poussé les responsables des établissements à demander de l’aide. Le présent Budget fait la place au recrutement de huit psychologues, six travailleurs sociaux éducatifs et 34 discipline masters. 

Actuellement, le secteur éducatif compte 26 psychologues qui sont dépêchés là où il y a une demande. La création du poste de discipline master est aussi très bien accueillie tant au primaire qu’au secondaire. Les responsables attendent cette décision depuis quelques années et espèrent que les discipline masters entreront en fonction très vite.  

Academy for Teachers

Dans le cadre de la réforme éducative, un Education Hub verra le jour à Côte-d’Or. Cela concernera principalement une Academy for Teachers, le Mauritius Institute of Education et l’University of Technology Mauritius. Entre-temps, une Academy for Teachers sera opérationnelle au Polytechnic de Montagne Blanche. Elle aura pour tâche d’épauler les enseignants et de promouvoir leur développement professionnel. 

Constructions 

Le paysage éducatif verra aussi la construction de huit écoles ; six salles polyvalentes ; quatre terrains de jeux ; trois nouveaux blocs scientifiques dans les collèges ; 58 salles spécialisées dans les collèges publics pour le Food and Textile Studies et Design and Technology.

Nous apprenons que divers comités ont été constitués au ministère de l’Éducation. Les différents membres se sont réunis, mardi après-midi, pour travailler sur la mise en pratique des dotations budgétaires. 


Extended Programme : Leela Devi Dookun-Luchoomun : « Les premiers signes de succès de notre projet éducatif attendus »

Leela Devi DookunRs 20 millions. C’est le montant alloué pour un soutien spécialisé d’un réseau d’ONG, aux élèves de l’Extended Programme. Ce programme en est à sa deuxième année d’existence et, si certains enseignants sont heureux de travailler avec ces élèves, d’autres ne cessent de faire comprendre que cette tâche est ardue. 

La ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun Luchoomun, se dit satisfaite de l’évolution des choses. « Avec l’Extended Programme, nous sommes en train de donner aux enfants le temps de mieux comprendre leur rôle et d’apprendre. Concernant le programme, les élèves brillants pourront le couvrir rapidement, les autres auront des difficultés. Nous faisons beaucoup de progrès. »

Parlant des enseignants, elle nous confie : « À la fin de l’année dernière, j’ai eu une session de travail avec tous les profs du PreVoc qui sont maintenant dans l’Extended programme. J’étais extrêmement contente, puisqu’ils ont parlé en toute franchise. J’ai remarqué qu’ils étaient très motivés. Ils avaient compris l’enjeu et ce que l’on attendait d’eux. C’est un nouveau système, il est normal d’avoir des difficultés, mais une fois que les choses seront assouplies, je pense que cela va marcher. Je suis sûre que si on donne du temps à ces enfants, ils vont réussir. Ce sera les premiers signes de succès de notre projet éducatif. Nous savons que, parmi ces enfants, il y en a qui font bien, d’autres qui seront récupérés, d’autres encore auront un soutien additionnel. Nous travaillons avec le ministère de la Sécurité sociale, la NEF, le ministère de la Santé pour voir quel soutien additionnel donner à ces enfants. »

Par ailleurs, le Mauritius Institute of Education (MIE) continuera à former les enseignants du prévocationnel pour qu’ils soient à l’aise à travailler avec le mainstream programme.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !