Faits Divers

Possession de drogue pour la distribution : Kamlesh Radha plaide non coupable 

Le jeune homme est un témoin clé dans le cadre de l’importation de 2 kg d’héroïne en octobre 2016.

Kamlesh Radha, qui avait fait des dénonciations dans le sillage de l’importation de 2 kg d’héroïne par le constable Arvind Hurreechurn, refait parler de lui. Il répond devant la cour intermédiaire de possession de drogue pour la distribution et plaide non coupable. Une audience dans cette affaire est prévue pour le 20 janvier 2020. 

Ce jeune homme de 27 ans et habitant Vacoas n’est pas à son premier délit. Il fait l’objet de poursuites devant la cour intermédiaire pour possession de drogue pour la distribution. Il répond de deux accusations formelles : une pour possession d’héroïne pour la distribution et une autre pour possession de cannabis. 

Kamlesh Radha est accusé d’avoir été en possession de 3,25 g d’héroïne le 2 janvier 2017 lors de son interpellation par les officiers de la brigade antidrogue à son domicile. La drogue était dissimulée dans de l’aluminium et de l’adhésif. Il est également reproché d’avoir été en possession de 2,04 g de cannabis. Le jeune homme a plaidé non coupable aux accusations retenues contre lui, le mardi 7 janvier 2020, devant la cour intermédiaire. 

Dans le cadre de cette affaire, un homme d’affaires, âgé de 27 ans, et résidant à la même adresse que Kamlesh Radha, est aussi poursuivi. Il répond d’une accusation de possession de cannabis. Cet homme de 28 ans avait été interpellé alors qu’il était en compagnie de Kamlesh Radha. Il avait en sa possession une cigarette contenant du tabac et du cannabis. Il fera connaître, lors de sa prochaine comparution, le 20 janvier 2020, s’il plaide coupable ou pas. Cinq témoins ont été assignés dans le cadre de ce procès. 

Révélations

C’est après son arrestation le 2 janvier 2017 que Kamlesh Radha avait fait des révélations sur la saisie de 2 kg d’héroïne en possession du constable Arvind Hurreechurn. La brigade antidrogue soupçonnait Kamlesh Radha d’être également mêlé à l’affaire. 

Kamlesh Radha a reconnu son implication au sein du réseau dont faisait partie le constable Arvind Hurreechurn. Ce dernier a été trouvé mort par pendaison dans sa cellule au Moka Detention Centre le 28 octobre 2016. Le policier avait été arrêté le 25 octobre 2016 à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam à sa descente d’avion en provenance de Madagascar. La drogue se trouvait dans le double fond de sa valise. 

Kamlesh Radha avait avoué avoir agi comme bailleur de fonds pour le trafic de drogue qui se chiffrait à Rs 35 millions et n’a pas tardé à dénoncer ses complices. En premier lieu, il a donné le nom d’Ashish Dayal, ‘Star Witness’ dans l’affaire Gro Derek. Selon Kamlesh Radha, c’est Ashish Dayal qui l’a introduit au sein de ce réseau de trafiquants de drogue pour y assumer le rôle de bailleur de fonds. La brigade antidrogue avait aussi appréhendé le constable Edgar Joly et un dénommé Westley Jasmin dans le cadre de cette affaire. Kamlesh Radha aurait positivement identifié ces suspects.  

D’autre part, Kamlesh Radha avait déjà été condamné à six mois de prison, le 28 août 2017, devant la cour intermédiaire pour recel. Il avait fait appel de sa sentence. Sa peine de prison avait été commuée en 120 heures de travaux communautaires le 18 mars 2019 après que la Cour suprême ait ordonné à la cour intermédiaire de revoir la sentence.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !