Live News

Mort suspecte de 10 chiens à Terre-Rouge : la thèse de la rage écartée

chien

Une dizaine de chiens sont morts durant la semaine écoulée à Camp-Laboue, Terre-Rouge, dans les parages du complexe de la NHDC où vivent 83 familles. Si la thèse de la rage avait d’abord été évoquée, l’équipe mandatée pour enquêter sur ces cas l’a écartée. Celle-ci s’est rendue sur les lieux le mardi 13 août 2019. 

chien
La nourriture pour chiens placée à l’extérieur peut favoriser la propagation des maladies.

Cela fait des décennies que la rage a été éradiquée à Maurice. C’est ce qu’affirme le Dr Meenowah, chef vétérinaire du ministère de l’Agro-industrie, interrogé par Le Défi Quotidien. Il annonce que l’équipe qui s’est déplacée le mardi 13 août 2019 à Camp-Laboue pour enquêter sur la mort suspecte de 10 chiens a définitivement écarté la thèse de la rage. L’équipe était composée du Dr Roshni Emrithloll de la division vétérinaire du ministère, de Jean-Clément Caphane, Animal Control and Enforcement Supervisor de la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW) ainsi que de Mme Mundookissoory et M. Neerunjun de l’Animal Welfare Unit. 

Selon les premiers éléments, la cause de la mort des chiens serait virale. Mais il faudra attendre le rapport final des experts pour être fixé sur la question. « Selon les conclusions préliminaires, il se pourrait qu’un chien soit tombé malade et qu’il ait contaminé les autres. La contamination a été favorisée par le nombre important de chiens errants dans la région. Il faut compter trois chiens par famille. Certains foyers ont un contrôle sur leur animal de compagnie, tandis que beaucoup d’autres les laissent errer dans la rue », explique un officier qui a participé à la visite à Camp Laboue. 

De son côté, la MSAW a démarré une campagne de sensibilisation auprès des familles, les exhortant à garder leurs chiens chez elles pour éviter toute propagation du virus. Une campagne plus agressive est attendue prochainement. Les propriétaires des chiens pourront faire stériliser et enregistrer gratuitement leurs animaux. 

Vaccination 

chien
Les chiens se promènent en toute liberté dans le quartier.

Quels sont les symptômes de la rage ? En quoi diffère-t-elle d’une maladie virale contagieuse, telle que la maladie de Carré (distemper), aussi appelée maladie du jeune chiot ? Dans une lettre envoyée au Défi Quotidien, la MSAW explique que l’une n’a rien à voir avec l’autre. La maladie de Carré, qui est très contagieuse, peut provoquer des signes cliniques peu marqués chez certains chiens, alors qu’elle peut être mortelle chez d’autres, en particulier chez les chiots. 

La MSAW précise que la vaccination a permis de réduire considérablement l’incidence de la maladie au cours des dernières décennies. Le chien atteint présente d’abord une poussée de fièvre qui dure de 24 à 48 heures. Les premiers signes de la maladie sont les suivants : écoulement oculaire et nasal, éternuements, toux, grande fatigue, perte d’appétit, vomissements et diarrhées. 

La rage, selon la MSAW, est très contagieuse, transmissible à l’homme et fatale dans tous les cas. D’autres animaux comme les chats et les rats peuvent contracter le virus par le biais de la salive, de morsures ou de griffures. « La rage se traduit par une affection grave et foudroyante du système nerveux qui va rapidement déboucher sur une encéphalite », écrit la MSAW. 

chien
Des habitants placent des bouteilles d’eau devant leurs maisons dans l’espoir d’éloigner les chiens. La combine ne fonctionne pas toujours...

On distingue deux formes d’affection par la rage : l’une dite « furieuse » et l’autre « paralytique ». Dans le premier cas, le comportement de l’animal change à mesure que le virus migre vers le cerveau. Cette modification se traduit par une instabilité, une désorientation et une agressivité accompagnée de salivation extrême. L’ensemble de ces symptômes est toujours précédé d’une phase d’incubation durant laquelle le chien peut se montrer taciturne et rester prostré. Des démangeaisons extrêmes peuvent également avoir lieu. Le chien aura tendance à se cacher ou à fuguer. 

Dans la phase suivante, il souffre d’hallucinations et d’accès de panique qui l’amènent à pousser des hurlements. En fin de maladie, la respiration de l’animal devient difficile car le système nerveux est totalement atteint. À terme, la rage furieuse se solde par une paralysie du train arrière et des mâchoires, qui se généralisera ensuite, ce qui correspond à la dernière phase de la maladie précédent la mort qui survient rapidement. En moyenne, on compte quatre à cinq jours entre le début des symptômes et le décès de l’animal. 

La forme paralytique de la rage correspond à une paralysie immédiate, sans passer par les symptômes de « folie » énumérés plus haut. On la qualifie aussi de « rage muette » car le chien n’est plus capable d’aboyer et de mordre, en raison de la paralysie qui affecte les mâchoires. Mais comme nous font savoir les sources officielles, il y a très longtemps que la rage a été éradiquée à Maurice.

officier
Des officiers du gouvernement se sont entretenus avec des habitants dans le cadre de leurs investigations.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective