Live News

Grosses averses : les infections virales et bactériennes en embuscade

Parmi les symptômes de cette maladie, l’on retrouve la diarrhée, la nausée, les maux de ventre et des crampes, les vomissements, la fièvre et parfois un ballonnement abdominal.

Conjonctivite, gastro-entérite et intoxication alimentaire sont autant de complications qui peuvent affecter les Mauriciens en période de forte chaleur et de pluie. Pour bien se protéger, voici quelques conseils du Dr Luvesh Mooloo.

Une chaleur étouffante et de grosses pluies font partie du quotidien depuis ces dernières semaines. Des conditions météorologiques propices aux infections saisonnières, dont la gastro-entérite, l’intoxication alimentaire et la conjonctivite. Le ministère de la Santé a d’ores et déjà alerté sur ces risques en communiquant les précautions à prendre.

« La gastro-entérite ou grippe intestinale est une inflammation de la muqueuse de l’intestin provoquée par un virus, des bactéries ou des parasites », explique le Dr Luvesh Mooloo, médecin généraliste. Notamment des virus tels que le rotavirus

Dr Luvesh Mooloo, médecin généraliste.
Dr Luvesh Mooloo, médecin généraliste.

et l’adenovirus, des bactéries telles que l’E.coli, la salmonelle et le Shigella. Ou encore des parasites comme le Gardia.

Certains médicaments peuvent également provoquer une gastro-entérite, dont l’antibiotique, l’antiacide et l’anti-inflammatoire. Autres causes possibles : l’allergie alimentaire ou une maladie inflammatoire telle que la maladie cœliaque, la maladie de Crohn ou encore la rectocolite hémorragique.

Concernant le mode de transmission, la gastro-entérite se contracte par des aliments contaminés. « Par exemple, la consommation d’aliments ou d’eau contaminés par des germes ou par contact avec une personne ou un objet contaminés », souligne le Dr Luvesh Mooloo.

Parmi les aliments facilement contaminés, on retrouve des pâtisseries, de la viande hachée, des plats cuisinés et des produits laitiers non pasteurisés. Et, le plus important actuellement, l’eau du robinet qui n’est pas conseillée à la consommation quand il pleut. « On parle alors de toxi-infection alimentaire », indique le médecin qui précise qu’il faut absolument bouillir l’eau avant de la consommer.

Les gestes barrières efficaces 

Une bonne hygiène reste le meilleur moyen pour diminuer la transmission des infections. On retrouve d’abord l’importance de bien se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon. Passer simplement les mains sous l’eau ne les débarrassent pas des virus et bactéries. 

« Il faut aussi éviter de se toucher la touche et le nez sans se laver les mains », ajoute le Dr Luvesh Mooloo. Aussi, une fois lavées, il est recommandé de sécher les mains avec des mouchoirs en papier à usage unique et éviter la serviette près du lavabo qui est utilisée par plusieurs membres de la famille. 

Ensuite, à la maison, il est important de séparer les brosses à dents et de bien nettoyer les toilettes avec un désinfectant après chaque passage, surtout quand on a une diarrhée. Et finalement, les surfaces qui sont fréquemment touchées, comme les poignées de porte et les rampes d’escalier, doivent être nettoyées.

Symptômes

Parmi les symptômes de cette maladie, l’on retrouve la diarrhée, la nausée, les maux de ventre et des crampes, les vomissements, la fièvre et parfois un ballonnement abdominal. Le médecin recommande de consommer beaucoup plus de liquide que d’habitude, notamment des boissons contenant assez de sucre et de sel pour compenser les pertes en eau et en sel. 

La déshydratation est un aspect clé à surveiller lors d’une gastro-entérite, souligne le Dr Luvesh Mooloo. Comment en reconnaître les signes ? « L’urine est en faible quantité, on a une sensation de soif, la bouche et la langue sèches, une peau sèche qui garde le pli au pincement. On peut aussi avoir des symptômes tels que la somnolence, une confusion, un regard terne et un enfoncement des yeux, entre autres », fait ressortir le médecin. 

Quant à la durée d’une gastro-entérite, elle dure généralement moins de trois jours, guérit sans traitement et ne réapparaît pas à court terme. « Par contre, dans certains cas comme dans les cas bactériens ou parasitaires, cela prend une à deux semaines et nécessite des traitements antibiotiques ou antiparasitaires », fait-il comprendre. 

En cas d’infection, le médecin recommande également de prendre des repas plus petits mais plus fréquents, composés notamment d’aliments salés, riches en glucose et sans résidus. Aussi, à l’exception des bananes, il faut éviter les fruits et les légumes crus et tous les autres aliments riches en fibres dont les céréales complètes et les légumineuses. « Ensuite, le lait et les produits laitiers sont à éviter temporairement. »

L’intoxication alimentaire et la conjonctivite

Sous l’effet de la chaleur, les bactéries se développent plus rapidement. Ce qui peut déclencher une salmonellose. Il s’agit d’une maladie provoquée par la bactérie salmonelle. 

Une infection alimentaire peut se manifester par plusieurs symptômes, notamment une poussée de fièvre, des douleurs abdominales, de la diarrhée, des nausées et parfois des vomissements. Cependant tout le monde ne réagit pas de la même façon et l’intensité de la maladie varie selon le germe et la fragilité de l’individu.

Au niveau des précautions à prendre, il faut, entre autres, éviter la consommation de certains aliments dont les œufs et les produits crus. Les aliments doivent être bien cuits mais surtout bien conservés pour limiter la prolifération des bactéries. 

Ensuite, on retrouve la conjonctivite qui est également associée à la saison estivale et de fortes pluies. Très contagieuse, la conjonctivite peut être d’origine virale, bactérienne, allergique ou irritative. Elle peut facilement affecter toute une famille si des précautions ne sont pas prises. Tout comme avec la Covid-19, s’isoler peut permettre de limiter la transmission. 

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !