Techno

Cyber sécurité - Anna Collard : «Maurice est l’un des pays les mieux préparés»

Maurice se classe parmi les dix pays les plus engagés au monde et le premier en Afrique dans la lutte et la sensibilisation sur le cyber sécurité.

Le nombre de personnes qui se connectent à Internet par jour continuent à augmenter. Grace à l’amélioration constante de la connectivité, la vie quotidienne devient plus simple avec un clic. Néanmoins, les utilisateurs, les Africains plus que le reste du monde continuent à être vulnérables au cyber-attaques. 

Selon Business Insider SA, 525 millions d’Africains étaient connectés à Internet en juin 2019, soit 40% de la population totale de l’Afrique. Cependant, les utilisateurs sont aussi confrontés à la menace des cyber-attaques. Selon l’experte sud-africaine, Anna Collard, les pays d’Afrique figurent parmi les régions ou plus beaucoup d’activités cybercriminels ont été enregistrées. 

Toutefois, bonne nouvelle pour Maurice car l’île se classe parmi les dix pays les plus engagés au monde et le premier en Afrique dans la lutte et la sensibilisation sur le cyber sécurité. « C’est l’un des pays les mieux préparés, comparé à d’autres pays africains, avec un gouvernement donnant la priorité au secteur des TIC et une vision pour transformer Maurice en une île intelligente et ingénieuse d’ici 2030. Maurice est l’un des rares pays du continent doté d'un cadre juridique pour lutter contre la cybercriminalité », explique Anna Collard, directrice générale de KnowBe4 Afrique, spécialiste dans la formation dans la sensibilisation sur le cyber sécurité lors d’une présentation à Voila Bagatelle, jeudi 5 décembre. 

Si l’île Maurice est mieux préparée que les autres pays africains, ça ne veut pas dire que les utilisateurs mauriciens sont protégés. « Vous pouvez faire beaucoup mieux », souligne l’experte. Pour cela, des programmes de sensibilisations sont très importantes, surtout pour ceux qui utilisent Internet pour la première fois. Il faut éviter de cliquer sur des liens ou d’ouvrir des pièces jointes inattendues et curieuses. « Avant de cliquer, prenez deux minutes pour penser. Il faut comprendre les risques auxquels vous vous exposer en ouvrant un message ou un Phishing Email (courriels d’Hameçonnage) », ajoute Anna Collard. 

Selon la spécialistes, les criminels considèrent l’Afrique comme le pays idéal pour les opérations illégales car les gouvernements africains sont préoccupés par d’autres problèmes comme la pauvreté, le chômage, la criminalité qu’ils placent en priorité et ainsi placent le cyber sécurité en deuxième place. 

Cette absence de législation et d’application de la loi pourrait être nocive aux pays car selon Business Insider SA, le nombre d’utilisateurs d’Internet devrait atteindre un milliard jusqu’à 2022. Même si les internautes ont suffisamment de connaissances en matière de sécurité, ils restent imprudents par manque de temps et en prenant pour acquis les logiciels anti-virus qui ne sont pas complètement fiable selon Anna Collard.


Astuces

  1. Ne jamais ouvrir des pièces jointes inattendues et curieuses. 
  2. Ne jamais cliquer sur des liens qui vous semblent faux 
  3. Vérifier le nom du domaine avant de naviguer sur un site 
  4. Utilisez de bons mots de passe spécialement pour les comptes critiques tels que les services bancaires en ligne et les médias sociaux
  5. Surveillez régulièrement vos relevés de carte de crédit et, le cas échéant, appelez la banque et annulez immédiatement votre carte.

Top 5 de la cybercriminalité :

  • La fraude financière
  • L’escroquerie par usurpation d’identité 
  • Le piratage de courriers électroniques professionnels 
  • L’extorsion de fonds
  • Les attaques DDOS (déni de service distribué) sur des infrastructures sensibles

Cyber-attaques : sensibilisation

Lors d’une étude comptant de plus 800 participants de 8 pays : Maurice, Afrique du Sud, Botswana, Maroc, Egypte, Ghana, Nigeria, Kenya sur le cyber sécurité, la compagnie KnowBe4 a conclu qu’il y’a un besoin urgent d’éduquer les Africains aux différents types de cyber-attaques car : 

  • 53% des Africains interrogés pensent qu’il est suffisamment prudent de faire confiance aux courriels de destinataires qu’ils connaissent déjà
  • 64% ne savent pas ce qu’est un « Ransomware » (Rançongiciel) et croient malgré tout pouvoir identifier facilement une telle menace de cyber sécurité 
  • 28% ont été victimes de « Phishing Emails » (Courriels d’Hameçonnage) et 50% ont contracté un « Malware » (Logiciel Malveillant)
  • 52% ne savent pas ce qu’est le « Multi-factor Authentification » (Authentification Multifactorielle)
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !