Economie

Concurrence : des obstacles subsistent

Medicament Des taxes indirectes sur les médicaments sont en violation avec la Competition Act.

Il n’existe aucun marché parfait, il appartient aux consommateurs de faire jouer la concurrence en leur faveur. Telle est la position de la Consumer Advocacy Platform (CAP). En guise de bilan de fin d’année, la CAP dresse une liste des obstacles potentiels ou existants à la concurrence.

Bien que complémentaires, les droits de la propriété intellectuelle (IPR) pourraient restreindre la concurrence.

La CAP estime que la mise en œuvre de la loi sur l’exclusivité sur les marques est au désavantage des consommateurs. L’exclusion de la Patents, Industrial design and Trademarks Act fait obstacle à toute initiative en vue de faire bénéficier de prix avantageux de l’importation parallèle, de médicaments, par exemple. Comme nous l’avons souligné, dans ces mêmes colonnes, des milliers de produits provenant de la filière parallèle sont détruits à la douane chaque année.

Autre obstacle à la concurrence, la décision du ministère de la Santé d’imposer des frais à l’enregistrement des médicaments. La CAP estime que ces taxes indirectes sur les médicaments sont en violation de la Competition Act et constituent une barrière à l’entrée qui consolidera la position dominante de grands opérateurs au détriment des importateurs parallèles.

La concentration verticale dans certains marchés constitue elle aussi un obstacle à la concurrence. Un récent rapport de la Competition Commission of Mauritius (CCM) sur le secteur de la construction à Maurice avait confirmé les craintes de la CAP qui estime cette industrie caractérisée par des concentrations verticales, dont les effets impactent sur le choix des consommateurs. La CAP est concernée par la concentration verticale qui domine ce marché.

Une situation similaire prévaudrait sur le marché du poulet. On aura noté, néanmoins, la création de nouvelles entités comme pour indiquer une indépendance des compagnies existantes. Les conclusions de l’étude de ce secteur par la CCM sont toujours attendues.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !