Live News

Rentrée scolaire : des pistes pour une année scolaire réussie

Rentrée scolaire : des pistes pour une année scolaire réussie

9508 en Grade 1 et 15892 en Grade 7. C’est le nombre d’élèves qui commencent une nouvelle année dans les différents établissements de l’île aujourd’hui. La grande rentrée pour les autres se fera demain vendredi 
11 janvier. Qui dit rentrée, dit aussi résolutions et motivation pour réussir son année à l’école.   

«Les parents sont les principaux collaborateurs de notre système éducatif et, en tant que tels, les éducateurs aussi bien que les autorités concernées ne peuvent se permettre de régir une démarche pédagogique sans l’apport parental », insiste la présidente de la Government Secondary School Teachers Union (GSSTU), Preety Ramjuttun. Elle ajoute avoir toutefois remarqué que l’intérêt que portaient les parents pour les études de leurs enfants a considérablement diminué au fil des années. « J’attribue cela, avec retenue, à une croyance peut être exagérée que la scolarité est un processus automatique et qui ne requiert point d’intervention parentale.

Et c’est là où le bât blesse, car un élève se trouve fondamentalement démotivé s’il s’imagine que ses parents ne s’intéressent guère à son évolution pédagogique, mais uniquement aux résultats des examens. » L’enseignante soutient qu’un cursus scolaire est préparé en fonction du contexte social et des demandes du marché. Elle insiste sur le fait que les parents sont et resteront les principaux concernés pour prêter main forte, dans la limite de leurs capacités, au développement intellectuel, émotionnel, moral et physique de l’enfant.

Aborder la rentrée du bon pied

« Réussir son année scolaire est l’objectif de tout élève », précise le directeur de Safe and Sound Academy de Quatre-Bornes, Clergy Joseph.  Cependant, il souligne que les parents ont aussi un rôle important à jouer dans cet exercice. « Parents, n’oubliez pas que vous préparez deux rentrées : la vôtre et celle de vos enfants. Alors préparez-vous et mettez en place tout ce qui est nécessaire pour l’épanouissement de votre enfant. »

Le pédagogue donne ainsi quelques conseils pratiques :

  • Veillez à retourner à des heures de sommeil raisonnables
  • Assurez-vous de disposer de toutes les fournitures scolaires nécessaires
  • Pensez aux petits achats qui font plaisir et qui marquent un nouveau départ
  • Définissez déjà le temps qui sera consacré aux devoirs. Il est important d’accompagner l’enfant sur le chemin de son indépendance
  • L’école est un lieu de socialisation. Anticipez le plaisir de retrouver certains amis proches pour faciliter le premier jour.
  • Inscrivez les enfants aux activités extrascolaires qui correspondent toujours à leurs désirs. 
  • Enfin, prévoyez de véritable temps de partage et d’échange entre vous et votre enfant. Votre présence est essentielle à l’épanouissement de vos enfants. Permettez à chacun de vos enfants de se sentir « enfant unique » pendant quelques instants, chaque jour. 

Quelques élèves débutent l’année après avoir obtenu des mauvais résultats en 2018. Ils doivent refaire leur classe ou être promus en classe supérieure. 

L’enseignant Ally Yearoo conseille de ne pas baisser les bras. Ceux qui feront le School Certificate (SC) ou le Higher School Certificate (HSC), cette année, doivent être vigilants. « Il est temps pour l’élève qui a mal travaillé en Grade 10 de se rattraper pour obtenir de bons résultats en SC. Les éléments des chapitres qui ne sont pas bien compris doivent être repris. Les révisions doivent se faire de façon rigoureuse. » 

Ally Yearoo conseille aussi que l’élève ait un emploi du temps pour toutes ses révisions. 

Les élèves du Lower VI doivent être conscients que leurs résultats du HSC détermineront dans quelle filière ils se lanceront, par la suite, et quelle université ils fréquenteront à l’avenir. 

Les composants les plus fréquents  

Les produits laitiers comme les yaourts, le fromage sont remplis de calcium et de phosphore pour le développement des os. 
D’autres sources de calcium tels que les haricots blancs, les épinards et les saumons sont aussi recommandés.

Optez pour les glucides au blé complet comme le pain brun, les céréales et biscottes au blé complets, ainsi que les fruits et légumes riches en fibres, vitamines et minéraux.


Divya PoorunImportance du petit déjeuner

Avec la rentrée des classes en ce début d’année, le rappel de l’importance du petit déjeuner est aussi d’actualité. La diététicienne Divya Poorun indique que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Il permet de récupérer après le long jeune de la nuit et apporte au corps les éléments essentiels pour les activités physique et mentale.

« De nombreuses études ont lié l’obésité, le manque de concentration et la fatigue chronique à l’absence de petit déjeuner. »
Il n’est certes pas évident de faire prendre un petit déjeuner à son enfant. De ce fait, la diététicienne recommande de diversifier les petits déjeuners en prenant compte des valeurs nutritionnelles des aliments. À titre d’exemple Divya Poorun suggère les tartines au blé complet; des omelettes au fromage, aux tomates et aux ognons; des fruits frais et des yaourts; du flocon d’avoine aux raisins; des jus de fruits frais et des noix.

Elle souligne aussi que l’implication des enfants dans la création des aliments suscite l’envie de les consommer. « Impliquez les enfants dans la création du petit déjeuner la veille pour économiser du temps le matin. 

Un plan de la semaine aide à provoquer un intérêt à une base d’éducation nutritionnelle chez l’enfant, ainsi que les règles d’un plat équilibré. »

Elle ajoute qu’un petit déjeuner équilibré est aussi composé de fruits, légumes, laitage et céréales. Cela peut aider l’enfant à réaliser son petit déjeuner équilibré.

« Un petit déjeuner équilibré améliore la concentration et la mémoire de l’enfant en apportant au cerveau les nutriments essentiels tels que l’Omega 3 et 6, pour les calculs mentaux et la rétention d’information à un très jeune âge. »

Divya Poorun rappelle que le petit déjeuner est non seulement important pour les enfants, mais aussi pour les adultes. « Ceux qui sautent ou oublient leur petit déjeuner ont davantage de risques de carences. Ils sont la plupart du temps touchés par le surpoids et l’obésité à cause du grignotage pendant toute la journée pour combler l’effet du ‘ventre vide’ lié au manque de petit déjeuner. »
La diététicienne fait remarquer qu’il est important d’adapter les menus en fonction de l’âge de l’enfant. Selon elle, un enfant de trois ans n’a pas les mêmes besoins alimentaires qu’un enfant de six ans.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income