Live News

Pour la première fois, les vacances du 2e trimestre en décembre 

Roshan Ramkhalawon et ses élèves.

La pandémie de la Covid-19 oblige, les autorités ont revu le calendrier scolaire. Les élèves sont en congé depuis le vendredi 27 novembre et reprendront le 7 janvier pour débuter le 3e trimestre. Dans ce cas, comment gérer les vacances de décembre et reprendre les cours avec toutes les implications suite à ce changement majeur dans le calendrier scolaire ?

Adopter la bonne attitude face aux défis qui se présentent est un moyen de réussir. La pandémie de la Covid-19 a chamboulé le calendrier scolaire et les autorités ont pris la décision de tout revoir dans l’intérêt des étudiants. Exceptionnellement, les vacances ont débuté le vendredi 27 novembre et contrairement aux années précédentes, ce n’est pas la fin de l’année scolaire. Avec en ligne de mire les examens du troisième trimestre, plusieurs solutions existent afin que ce mois de congé, pas comme les autres, se déroule dans les meilleures conditions.

Une première piste avec Gilbert Laroche. Tout d’abord, cet enseignant fait ressortir que c’est une première dans les annales de l’éducation que les vacances du deuxième trimestre débutent le 27 novembre. « La situation est unique et je pense que personne n’a vraiment la solution. Beaucoup diront qu’on aurait pu terminer l’année scolaire en décembre et avoir les grandes vacances d’été en janvier et février. Une décision qui aurait pu résoudre le problème de congés forcés suite aux nombreux cyclones et aux pluies torrentielles durant l’été ».

Néanmoins, il rappelle que le monde entier fait face à une situation exceptionnelle. Normalement, pendant le mois de décembre, c’est la période où certains étudiants travaillent dans les magasins et autres pour se procurer de  l’argent de poche. Le but est de contribuer aux dépenses des parents pour la rentrée de la nouvelle année scolaire ou pour simplement aider à faire bouillir la marmite. 

Gilbert Laroche explique que « l’idéal pour les élèves serait qu’ils consacrent la majorité de leur temps libre à la révision. Cependant, est-ce vraiment possible dans le cas présent, sachant que beaucoup de parents ont perdu leur emploi et d’autres ont dû emprunter pour payer les frais examens ? ».

L’enseignant lance également un appel aux parents. Ces derniers, selon lui, ne doivent pas démissionner devant leurs responsabilités. Il faudrait qu’ils aident leurs enfants à rester en contact permanent avec leurs études, tout en les encourageant à prendre du temps pour se reposer aussi. « Il faut pouvoir concilier les deux. C’est selon mon humble avis l’attitude à adopter pour entamer la dernière ligne droite en janvier. Idem pour le corps enseignant. Il est primordial que toutes les parties concernées puissent se reposer pour revenir avec force et détermination ».

Pour sa part, Roshan Ramkhalawon, Head of Department de comptabilité au Modern College, insiste sur le fait qu’il faut garder en tête que l’année scolaire se terminera à la fin de mars 2021. « Beaucoup d’élèves viennent de passer leurs examens du deuxième trimestre après une longue période de révision. On s’attend à ce qu’ils poursuivent leur révision pendant ces vacances, reviennent sur ce qu’ils ont fait au cours du premier et du deuxième trimestre et planifient le troisième trimestre afin d’être prêts au moment voulu ». Toutefois, selon lui, après un deuxième trimestre long de 21 semaines, les étudiants sont fatigués et ont vraiment besoin d’un bon repos. Ainsi, ce serait bien qu’ils s’adonnent à leurs loisirs préférés et s’amusent, entre autres. La solution est de trouver le bon équilibre.

Roshan Ramkhalawon fait aussi remarquer que 2020 a été un défi pour les étudiants et les éducateurs. « L’enseignement en ligne a été une nouvelle expérience pour beaucoup d’entre nous. Cela n’a pas été facile. De plus, l’enseignement en ligne n’est pas aussi efficace que l’enseignement classique ». Selon l’enseignant, il a été noté que pendant la période de confinement, de nombreux étudiants ont pris du retard et ont rencontré des difficultés avec des matières déjà enseignées au cours du premier trimestre. Ainsi, ils devraient revoir tous les sujets abordés durant les deux premiers trimestres. Retravailler les questions déjà complétées est une solution.

Il ajoute que le troisième trimestre, qui durera de janvier à mars, est plein d’incertitudes, avec les conditions météorologiques défavorables durant la période estivale. « Les élèves devraient commencer l’auto-apprentissage afin de ne pas être sous pression si les périodes d’enseignement sont réduites en raison des cyclones et autres qui sont hors de notre contrôle ».

Roshan Ramkhalawon recommande que les élèves de Grade 11 et Grade 13 qui ont terminé leurs programmes d’études travaillent de façon intensive des ‘past papers’. « Ils devraient s’interroger sur ce qu’ils ont appris. Les ‘past papers’ sont un excellent moyen de savoir où ils se situent par rapport à leurs aptitudes et leur syllabus. Même pendant les vacances, des éducateurs sont disponibles pour les aider à répondre aux questions. Certes, ils ne sont pas en contact avec leurs professeurs. Cependant, je leur conseille de rassembler toutes leurs questions et les remettre aux enseignants au début du troisième trimestre. Aussi, avec l’enseignement en ligne, de nombreuses ressources pour toutes les matières sont disponibles sur internet. C’est donc aux étudiants d’en tirer profit au maximum ».

Leçons particulières

Le président de la Government Teachers Union (GTU), Vinod Seegum confie qu’après discussions avec le ministère de l’Éducation, les leçons particulières pour les enfants des Grades 5 et 6 se tiendront comme d’habitude dans l’enceinte des écoles.  « Ce mois de décembre est différent des autres pour le primaire. C’est seulement un arrêt avant le début du troisième trimestre. Les leçons particulières qui se tiennent normalement dans l’enceinte de l’école auront lieu du 7 au 18 décembre prochain ».

Admission en Grade 7 

Les procédures entourant l’exercice d’admission des élèves en Grade 7 pour 2020-2021 sont en cours. Les parents doivent maintenant choisir en ordre de priorité le collège qu’ils souhaitent pour leurs enfants.  Les formulaires dûment remplis par les parents devront être retournés à l’école le 7 décembre. L’allocation d’une place par les autorités se fera selon les critères établis. 

Si un élève de l’Extended Programme ne réussit pas les examens du PSAC pour la deuxième fois, il continuera le Grade 8 Extended Programme au collège qu’il fréquentait. 

PSAC - Modular assessment les 2 et 3 décembre

Les candidats du Primary School Achievement Certificate (PSAC) passeront le Modular Assessement les 2 et 3 décembre prochain. Ils prendront part aux examens de Sciences et Histoire-Géographie. Ces épreuves sont prises maintenant pour leur permettre de se concentrer sur les autres matières au mois de mars. Une fois ces épreuves complétées, le Mauritius Examinations Syndicate (MES) indique que les questionnaires seront placés en « strong room », en attendant le moment de la correction l’année prochaine. L’instituteur Deepak Bhaghirattee demande aux parents de ne pas bousculer les enfants. « À quelques jours des examens, les instituteurs ont déjà tout fait avec les enfants. Les parents devront seulement assurer une petite révision avec les enfants ». Il demande aux candidats de lire attentivement les questions qui leur seront posées. À noter que pour ces examens, certains concepts ont été enlevés. En sciences : le Unit 6 (Earth, moon and the sun in the Solar System). Le Unit 7 (Ecosystem of forestes and lagoons). Histoire-Géographie : les examens ne vont pas inclure Our heritage

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !