Actualités

Ivan Collendavelloo : «Nous avons assez de gaz naturel pour éliminer le charbon»

Ivan Collendavelloo

Le numéro deux du gouvernement a inauguré la ferme photovoltaïque de Voltas Yellow, jeudi 7 février. Il en a profité pour faire la promotion du gaz naturel au détriment du charbon. Il a annoncé un accord régional entre les pays de l’océan Indien à être signé le mois prochain.

Le Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie, Ivan Collendavelloo, a profité du lancement d’une ferme photovoltaïque jeudi à Solitude pour insister sur son nouveau cheval de bataille : l’utilisation du gaz naturel pour remplacer le charbon. Il a expliqué que la région avait suffisamment de réserves pour faire oublier le charbon. La ferme photovoltaïque inaugurée a été développée par Voltas Yellow Ltd, un joint-venture entre le groupe Joonas et GreenYellow, le leader en fermes photovoltaïques dans la région de l’océan Indien.

« L’an dernier, les Seychelles ont décidé d’adopter le gaz naturel, a déclaré le numéro deux du gouvernement,  lors d’une réunion de haut niveau de toutes les Îles de l’océan Indien, ainsi que les principaux bailleurs de fonds, nous avons pu dégager une stratégie régionale. » Cette stratégie sera formalisée en mars prochain lors d’une région des États concernés.

Ivan Collendavelloo a aussi rappelé que la SADC élabore un plan directeur sur le gaz naturel dans la région. « La plupart des États de la région dépendent du charbon ; c’est une catastrophe économique ! » a-t-il insisté, avant d’indiquer que les pays de la région comptaient un total de 600 000 milliards de m3 de gaz naturel. « Nous avons suffisamment de réserves pour éliminer le charbon », a conclu le ministre.

Interrogé par le Défi Quotidien sur la réunion prévu en mars, Ivan Collendavelloo a indiqué qu’il s’agissait de formaliser un programme entre Maurice, Madagascar, les Seychelles et les Comores, la Réunion étant encore incertaine à cause d’un agenda différent selon lui. « D’abord, il faudra obtenir le gaz naturel, ensuite il faudra le transporter quelque part, il faudra choisir où entre Madagascar ou Maurice ou ailleurs. Ensuite, il faut l’utiliser. Nous discuterons de tout cela quand nous nous rencontrerons entre ministres de l’océan Indien. »

Le projet de ferme photovoltaïque inauguré jeudi est le sixième à entrer en opération depuis 2015. Quatre autres s’ajouteront à la liste au courant de l’année. Le projet a été réalisé sur les terres abandonnées de 26 petits planteurs. Voltas Yellow loue les 20 hectares de terre, l’équivalent de 28 terrains de foot, à bail et y a installé 60 000 panneaux photovoltaïques. Un investissement qui a nécessité € 20 millions, soit Rs 800 millions. La capacité de production est de 16,34 MW et pourra, en principe, alimenter les besoins en électricité de 6 000 foyers. Le projet permet aussi d’économiser l’équivalent de 28 000 tonnes de CO2 par an.

L’électricité produite sera directement acheminée vers la sous-station de Riche-Terre pour alimenter cette région et celle de la zone économique de Jinfei.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation