Live News

Santé : les cas de grippe en hausse

Le nombre de cas d’infection respiratoire aiguë et de grippe a connu une hausse depuis le début de l’année. C’est le constat que fait le ministère de la Santé. La cause : les conditions climatiques (chaud et humide) qui ont favorisé la prolifération des virus de la grippe à Maurice.

Entre 3 500 à 4 000 cas de grippe ont été recensés dans les hôpitaux régionaux depuis le début de l’année. Une situation qui interpelle, surtout depuis le décès d’une fillette de quatre ans attribué au virus AH1N1, le 1er février. Cette augmentation de cas d’infection respiratoire aiguë et la de grippe est imputée aux conditions climatiques, qui favorisent la circulation des virus qui sont présents dans l’air : l’adénovirus, H1N1, H3N2 et B.

Les virus H1N1, H3N2 ne sont pas plus virulents que les autres, affirme le Dr Dawood Oaris, spécialiste en otorhinolaryngologie (ORL). « Ce sont des virus comme les autres. Certains patients peuvent s’en sortir avec un traitement antiviral, mais les enfants en bas âge, les personnes vulnérables (ceux qui souffrent de maladies chroniques : cancer, VIH, maladies cardiovasculaire, asthme, insuffisance rénale, diabète) peuvent avoir des complications », explique-t-il. Dans certains cas, la grippe peut être fatale, souligne-t-il. 

Il explique qu’une personne en bonne santé peut guérir de la grippe au bout d’une semaine, à condition de prendre des médicaments appropriés après une consultation médicale. Le malade doit aussi se reposer et consommer suffisamment d’eau. Mais il arrive que certains malades peuvent être plus affaiblis que d’autres. Les symptômes de la grippe : courbatures, maux de gorge, fièvre, écoulement du nez, diarrhée et vomissement dans certains cas. 

« Ceux dont le système immunitaire est déjà fragile, surtout les enfants en bas âge et les personnes âgées, encourent le risque d’avoir des complications comme la bronchite et la pneumonie », ajoute-t-il. Dans certains cas, ceux souffrant d’un œdème pulmonaire et qui sont en détresse respiratoire doivent être hospitalisés. « La surinfection bactérienne nécessite la prise d’antibiotiques, alors que la grippe virale est traitée avec des antiviraux », explique le spécialiste. La prise en charge doit être rapide, fait-il ressortir.

Le Dr Oaris recommande ainsi la vaccination comme un des moyens pour prévenir les complications liées à la grippe saisonnière, qu’il ne faut en aucun cas banaliser, soutient-il. « Le vaccin n’empêche pas d’avoir la grippe, mais permet de prévenir les complications. Et la maladie sera moins sévère », fait ressortir le spécialiste en otorhinolaryngologie. 


Maladie contagieuse

La grippe est une maladie hautement contagieuse. Il est important de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes : fièvre, courbatures, maux de gorge, vomissement et diarrhée dans certains cas, recommande le ministère de la Santé. Dès l’apparition des symptômes, il est recommandé de consulter un médecin et de ne pas pratiquer l’automédication. 

Le ministère de la Santé conseille aussi de rester à la maison pour se reposer. Il faut aussi se couvrir le nez et la bouche, quand on éternue et quand on tousse, et utiliser un mouchoir jetable dont on disposera dans une poubelle fermée. La Santé recommande de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon et d’éviter de se toucher le nez, la bouche et les yeux sans s’être au préalable lavé les mains.