Interview

Samantha Seewoosurrun spécialiste en relations publiques : «L’impact de l’intelligence artificielle sur le PR sera considérable»

Samantha Seewoosurrun

Directrice de la branche mauricienne de l’International Committee of the Chartered Institute of Public Relations (CIPR), Samantha Seewoosurrun estime que « les relations publiques constituent une fonction stratégique essentielle dans une organisation (mais qu’elles) pourraient déjà être remplacées par l’intelligence artificielle (IE) ».

Quels sont les facteurs qui expliquent que la profession des relations publiques n’est pas encore pleinement reconnue à Maurice ?
À Maurice, l’enseignement et la formation sont des domaines d’intérêt, mais toutes les professions ne sont pas considérées comme égales. Certaines activités à Maurice qui sont considérées comme des professions en raison de leur statut, tel que les comptables agréés, les ingénieurs agréés et les géomètres experts, par exemple, constituent une marque d’excellence en tant que professionnel. À mon avis, les relations publiques constituent une fonction stratégique essentielle dans une organisation et devraient également être reconnues comme une profession. C’est la raison pour laquelle je mets en place un réseau à Maurice au nom de la Chartered Institute of Public Relations, dont je suis membre du comité international, afin de donner aux Mauriciens, travaillant dans le domaine des relations publiques, la possibilité de mettre à jour leurs compétences et leurs connaissances et d’éventuellement obtenir le statut de praticien de relations publiques agréé pour démontrer sa valeur, que ce soit dans une salle de conférence et sur le marché.

Quel est le premier constat que vous faites du niveau de formation des professionnels dans les relations publiques à Maurice ?
À Maurice, de nombreux professionnels du marché ont étudié les relations publiques ou la communication de masse au niveau universitaire, mais ils ne disposent actuellement d'aucun moyen de mettre à jour leurs compétences. C’est là que le Chartered Institute of Public Relations peut apporter son aide en proposant plus de 1 500 activités de développement dans le cadre du programme de développement professionnel continu (CPD), qui permet aux utilisateurs d’adapter leur programme individuel aux domaines qu’ils souhaitent développer.

Alors qu'un nombre croissant de praticiens des relations publiques développent déjà leurs compétences dans le domaine numérique, j'estime que l'impact de l'intelligence artificielle sur le secteur des relations publiques sera considérable. Un récent rapport de la CIPR a estimé, qu’aujourd’hui, 12 % des compétences d’un professionnel des relations publiques pourraient déjà être remplacés par l’IA et que ce chiffre pourrait atteindre 38 % d’ici 5 ans. Il est prédit que l'IA pourrait être utilisée pour passer des appels téléphoniques, gérer le recrutement, rédiger des blogs et des communiqués de presse, créer des vidéos et créer, tester et optimiser des publicités Facebook, entre autres. Cela signifie que les compétences stratégiques pour diriger les campagnes de relations publiques deviendront de plus en plus recherchées.

Est-ce que la seule formation à ces technologies suffit-elle pour travailler dans ce secteur ?
Une formation à la technologie sera utile à l'avenir, mais les relations publiques exigent beaucoup plus que cela. L'essence des relations publiques consiste à se connecter avec votre public de manière à faire bouger les gens et à changer leur comportement.

Est-ce que les entreprises mauriciennes sont-elles prêtes à payer pour les services d’un expert en communication ?
Les entreprises mauriciennes sont certainement prêtes à payer les services d’un expert en communication, car les relations publiques peuvent «créer ou casser» une entreprise, quelle que soit sa taille. La communication en cas de crise est l'un des domaines les plus importants, car la manière dont une entreprise gère une crise envoie un message fort à toutes ses parties prenantes, tant internes qu'externes.

Quelle est votre définition de l’ « excellence » dans cette profession ?
L'excellence dans la profession de relations publiques signifie concevoir la bonne stratégie pour promouvoir votre entreprise ou votre organisation, formuler les bons messages et avoir les compétences et l'expérience pour mettre en œuvre la stratégie de manière efficace et mesurable.

De plus en plus d'organisations mettent en place des applications mobiles sur l'actualité et les activités des sociétés, qui se veulent amusantes et légères par rapport aux solutions plus traditionnelles.»

Les technologies nouvelles, dont le numérique sont sur toutes les lèvres depuis ces derniers temps. Quels sont les enjeux qu’elles impliquent et les avantages qu’elles offrent dans une petite île comme Maurice?
L'un des principaux avantages de l'utilisation de la technologie numérique dans les relations publiques est que les médias sociaux peuvent permettre aux entreprises mauriciennes de promouvoir leurs produits et leurs services dans des pays ciblés à l'étranger à un coût minime. Dans le même temps, les relations personnelles avec les médias restent primordiales à Maurice et au-delà. L'engagement numérique a donc ses limites.

Sont-elles une rupture avec les pratiques traditionnelles dans tous les secteurs qui impliquent les échanges, dont le commerce des biens et services…. ?
Les médias numériques peuvent certainement aider à promouvoir les biens et les services à un stade précoce, en particulier si les services sont eux-mêmes de nature numérique, tels que les Bitcoins, par exemple, mais lorsqu'un client devient plus impliqué dans la décision d'acheter un produit ou un service, il voudra toujours parler à une personne réelle et non à un «chatbot».

Comment le numérique peut-il rendre les rapports entre l’employeur et les salariés plus positifs?
L'utilisation des technologies numériques peut constituer une force positive pour les communications internes au sein des organisations. De plus en plus d'organisations mettent en place des applications mobiles sur l'actualité et les activités des sociétés, qui se veulent amusantes et légères par rapport aux solutions plus traditionnelles.

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises emploient des boîtes de communication pour passer leurs messages, sans rencontrer les journalistes et leur privant ainsi la possibilité de poser des questions pertinentes. Est-ce une pratique saine et ‘éthique’ ?
Il est vrai qu'à l’ère numérique, les annonces majeures peuvent être annoncées sur ‘Facebook Live’, l’organisation de conférences de presse permettant aux journalistes de poser des questions directement pouvant être utilisée moins souvent que dans le passé.

Les pratiques de certaines multinationales dans les pays pauvres - le cas de l’usine Rana Plaza au Bangladesh en est l’illustration est le plus cité et l’activiste canadienne Naomi Klein l’a à maintes reprises dénoncée – sont régulièrement dénoncées…
Les entreprises multinationales ont certainement une responsabilité envers la communauté lorsqu'elles travaillent dans des pays en développement et les cas mis en avant par des activistes telles que Naomi Klein montrent l'importance d'un engagement efficace des parties prenantes et d'une communication sur le terrain.

Compte tenu de la problématique des jobs pour certains types de professionnels et les ‘gradués’ à Maurice, est-ce que le continent africain peut-il offrir des opportunités à des professionnels en relations publiques ?
Il existe un marché en croissance dans le domaine du service des relations publiques en Afrique, où le modèle semble être celui de sociétés de communication indépendantes travaillant pour leur marché local. Les Mauriciens ayant un avantage bilingue, de nombreuses opportunités pourraient exister sur le continent africain.

Est-ce que des pays comme la Chine et l’Inde peuvent-ils un jour produire des articles 'branded' pour le marché international?
Alors que la Chine et l'Inde deviennent des puissances économiques, il n'y a aucune raison pour qu'elles ne créent pas de futures grandes marques internationales. Par exemple, en ce qui concerne la promotion de produits par des célébrités, les superstars indiennes telles que Priyanka Chopra, Shah Rukh Khan et Sonam Kapoor sont bien connues en dehors de leur pays.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor