Live News

Report des examens du SC/HSC : le manque de communication du ministère et du MES pointé du doigt

Une circulaire a certes été publiée, mais de nombreuses interrogations persistent sur la tenue des examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC). « SC/HSC 2020-2021 : qu’est-ce qui va changer ? » C’était le thème de l’émission Au cœur de l’info animée par Jean-Luc Émile et Élodie Domun, dans l’après-midi du mardi 21 juillet 2020, sur Radio Plus. Le manque de communication de la part du ministère de l’Éducation et du Mauritius Examinations Syndicate (MES) a été critiqué par les intervenants. D’ailleurs, aucun représentant des deux organismes n’a répondu favorablement à l’invitation de Radio Plus. Chacun renvoyant sur l’autre la responsabilité de communiquer à propos de la tenue de ces examens.

Basheer Taleb, porte-parole de la Fédération des managers des collèges privés, a expliqué qu’en l’absence de communiqué officiel, le travail se faisait jusque-là sans connaître les modalités et les dates des examens. « Même avec la publication de la circulaire, le flou plane encore autour de ces examens. De plus, on ne sait pas quels sont les deadlines des projets qui doivent normalement être soumis en octobre », a-t-il indiqué.

Dharam Gokhool, ancien ministre de l’Éducation, a confirmé que le flou persiste depuis l’annonce du nouveau calendrier scolaire. « La ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun devrait être sur le front pour expliquer la tenue des examens. En cas de situation exceptionnelle, il faut aussi une meilleure communication avec Cambridge. L’amateurisme n’est pas approprié dans un tel contexte », lance-t-il.

Lucien Finette, ancien directeur du MES, déplore lui aussi le manque de communication. « Une communication claire aurait dissipé le flou. Cambridge fait tout pour que tout se passe bien. Je me demande si ce n’est pas un problème pour la nomination des lauréats. Les élèves pourraient prendre part aux examens en novembre 2020 et avoir une seule épreuve. Les élèves qui auront 21 ans en 2021 seront-ils admis aux examens ? » s’est-il demandé. 

Faïza de Port-Louis a demandé ce qu’il adviendra en cas de seconde vague de contamination de COVID-19 à Maurice. Elle s’interroge aussi sur la tenue de l’exercice de sélection des lauréats. Yannick de Pamplemousses a également pointé du doigt le manque de communication. Selon lui, Cambridge donne des informations sur son site Internet que le gouvernement mauricien ne relaie pas. 

Lorna de Pointe-aux-Sables s’inquiète, pour sa part, de l’aspect psychologique des élèves à cause des conséquences de la crise sanitaire et des incertitudes sur la tenue des examens. Cette enseignante en cuisine demande au ministère de l’Éducation d’écouter les doléances des enseignants et des élèves. Enfin, Deven de Rose-Hill estime lui aussi que les élèves qui souhaitent prendre part aux examens en novembre 2020 devraient pouvoir le faire. 

Ce que dit la circulaire 

Dans une circulaire en date du lundi 20 juillet 2020, le MES donne plus de détails sur les modalités des examens du SC, du HSC et du GCE. Les examens, qui devaient se tenir en octobre et novembre 2020, sont repoussés à avril, mai et juin 2021. Ils porteront sur les programmes (syllabus) d’octobre et de novembre 2020. Ils comprendront également des contenus du programme d’avril, mai et juin 2021 dans les sujets A-Level de musique, d’allemand et d’espagnol. Les sujets O-Level de statistiques, d’espagnol, d’allemand et de musique ainsi que le sujet A-Level d’études classiques ne seront pas disponibles aux examens d’avril, mai et juin 2021. Les candidats pourront prendre part aux examens d’octobre et novembre 2021 pour ces sujets.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !