Economie

L’inflation ou la mesure du coût de la vie

Supermarche La hausse du taux d’inflation en 2017 est expliquée par une majoration des prix des boissons alcoolisées.

Le taux d’inflation est passé de 1 % en 2016 à 3,7 % fin 2017. C’est ce qui ressort du dernier rapport de Statistics Mauritius. Le taux d’inflation devrait grimper cette année. Quelles en sont les implications pour les Mauriciens ? Quels sont les facteurs qui contribueront à une remontée du taux ? Éléments de réponses.

C’est un sujet qui fascine de nombreux Mauriciens, car le taux d’inflation influence le paiement de compensation salariale chaque année. L’économiste Eric Ng indique que l’inflation est calculée à partir de l’indice des prix à la consommation, qui mesure l’évolution du niveau général des prix. « General  » en ce sens qu’on prend un panier représentatif de biens et services, et qu’on considère la moyenne des prix.  Ainsi, le taux d’inflation correspond à l’augmentation en pourcentage que les prix moyens des biens et des services enregistrent au cours d’une année.

Pour sa part, l’économiste Ganessen Chinnapen parle d’une hausse continue des prix sur l’économie, durant une certaine période. « Pour moi, l’inflation est un processus de hausse des conditions du marché (marchés réels et financiers) qui crée des hausses de prix temporaires pour rééquilibrer ce marché », explique l’économiste.

Salaire minimum

Selon le MCB Focus rendu public le vendredi 9 février, le taux d’inflation devrait atteindre 3,7 % à la fin de décembre 2018. Raison : la hausse des prix des légumes suite aux mauvaises conditions climatiques en début d’année et les hausses attendues du prix du carburant.

Cependant, Éric Ng avance que la hausse des prix des légumes est un facteur conjoncturel qui ne se répéterait pas tout au long de 2018. L’économiste indique plutôt trois facteurs susceptibles d’influencer les dépenses des Mauriciens et l’inflation, notamment l’évolution du prix des produits pétroliers, le taux de change dollar/roupie qui aura un impact sur la facture à l’importation et l’introduction du salaire minimal.

Un avis que partage l’économiste Vishal Ragoobur. « Le revenu supplémentaire de nombreux salariés aidera à augmenter le pouvoir d’achat de cette catégorie de consommateurs  », indique-t-il. Toutefois, il estime que l’impact de cette mesure sur l’inflation sera gérable.

Impacts différents

L’économiste Arvind Nilmadhub avance que l’inflation affecte différentes personnes de différentes manières, certaines en bénéficient, d’autres pas.  « Les travailleurs ayant des salaires fixes ou des contrats qui ne s’ajustent pas, seront pénalisés, leur pouvoir d’achat restant le même face à la hausse des prix », dit-il.  Les créanciers perdent et les débiteurs gagnent. Si une banque accorde un prêt hypothécaire de 30 ans pour acheter une maison à un taux d’intérêt fixe de 5  % par an, cela coûte Rs 2 000 par mois. À mesure que l’inflation augmente, le « coût » de ces Rs  2 000 mensuelles diminue, ce qui profite au propriétaire, surtout si le taux d’inflation dépasse le taux d’intérêt du prêt.

L’inflation nuit aux épargnants puisque l’argent économisé vaudra moins dans le futur. S’il va dans un compte qui paie un taux d’intérêt égal ou supérieur au taux d’inflation, le pouvoir d’achat de l’épargne s’érodera.

L’évolution du taux de l’inflation ces dernières années

  2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Taux d’inflation  + 9,7 + 2,5 + 2,9 + 6,5 + 3,9 + 3,5 + 3,2 + 1,3 + 1,0 + 3,7

Les douze produits qui ont un poids important dans le panier ménager

Catégorie  Poids 
Aliments et boissons non- alcoolisées 27,3 %
Transport  15,1 %
Logement, électricité, eau 12%
Boissons alcoolisées et cigarettes  9,6 %
Meubles et maintenance  6,1 %
Vêtements et chaussures  4,5 %
Éducation  4,5 % 
Loisirs  4,4 %
Santé 4%
Autres produits et services  4,1 %
Communication  3,9 %

Le saviez-vous ?

Selon le dernier Household Budget Survey de Statistics Mauritius (2012), le revenu mensuel moyen disponible des ménages est de Rs 29 360. La plus grande catégorie de dépenses des ménages reste la catégorie « Aliments et boissons non alcoolisées » qui représente 27,3 % des dépenses totales de consommation des ménages (Rs 6 540 par mois).

La déflation

Lorsqu’on parle d’inflation, on ne peut ignorer la déflation. Selon les économistes, celle-ci est une diminution du niveau général des prix des produits et des services. La déflation survient lorsque le taux d’inflation tombe en dessous de 0  % (un taux d’inflation négatif).Cela permet d’acheter plus de biens et de services qu’auparavant avec la même quantité de monnaie.

Inflation : le calcul

À Maurice, on mesure l’inflation avec l’indice des prix à la consommation (Consumer Price Index) de Statistics Mauritius. Pour calculer l’inflation, Statistics Mauritius tient compte de 12 regroupements conjoncturels comprenant divers produits et services. On attribue à chacun un certain pourcentage par rapport à leur importance dans le panier ménager. Chaque mois, Statistics Mauritius compare les prix de vente affichés au cours du dernier mois, à ceux du trimestre précédent. On en déduit ainsi s’il y a eu une inflation ou une déflation.

Jouer Mega Millions