Actualités

Indiscipline et violence à l’école - La ministre de l’Éducation : «Le savoir-être est primordial» 

Indiscipline et violence à l’école Soondress Sawmynaden remettant un souvenir à la ministre Leela Devi Dookun Luchoomun.

Indiscipline & Violence in Schools. Tel est le thème d’un atelier de travail organisé par l’Union des recteurs et vice-recteurs des établissements secondaires publics en collaboration avec le ministère de l’éducation. Cela a eu lieu au Aanari Hotel & Spa, à Flic-en-Flac, le mercredi 7 août 2019. 

Recrutement de Discipline Masters dans les écoles primaires et secondaires et une campagne à travers l’île du 21 septembre au 2 octobre. Telles sont les différentes mesures prises par le ministère de l’éducation. L’annonce a été faite par la ministre de l’éducation, Leela Devi Dookun Luchoomun, dans le but de contrecarrer les divers problématiques de l’indiscipline et de la violence dans les écoles. C’était lors d’un atelier de travail organisé par l’Union des recteurs et vice-recteurs des établissements secondaires publics en collaboration avec le ministère de l’éducation qui avait pour thème : Indiscipline & Violence in Schools.

Prenant la parole, la ministre de l’éducation Leela Devi Dookun Luchoomun a salué l’initiative de l’Union des recteurs et vice-recteurs de mettre en place une plateforme qui vise à un échange d’idées pour gérer l’indiscipline et la violence dans les écoles d’état. Parmi les participants, il y avait des recteurs, vice-recteurs, officiers du ministère de l’éducation, élèves et autres parties prenantes concernées. 

La ministre estime que les recteurs doivent être des modèles pour inspirer et apprendre le « savoir-être » aux élèves des divers établissements scolaires à travers l’île. Cela tout en s’adaptant aux changements engendrés par l’avènement de la technologie qui, selon elle, impacte sur le style de vie de la génération estudiantine qui évolue continuellement.

« Pour atteindre un quelconque objectif, nous devons offrir l’accompagnement et l’éducation appropriés aux élèves », poursuit-elle. S’adressant aux recteurs, elle souligne l’importance de comprendre les changements auxquels font face les élèves. Tout en assurant la transmission des valeurs aux élèves, elle encourage les recteurs à leur imposer des limites, là où c’est nécessaire. « Les recteurs ont un rôle à jouer pour améliorer l’atmosphère à l’école. C’est en discutant de ce qui est bien, moins bien ou mauvais qu’on arrivera à offrir un environnement sécurisé aux élèves. Il est également important d’avoir une collaboration entre les écoles pour parfaire les méthodes et stratégies en vue de contrer l’indiscipline et la violence. » 

Pour conclure, elle s’est attelée sur la réforme éducationnelle, sur la mise en place sous peu de l’Académie des Enseignants mais encore quelques autres mesures entreprises par son ministère en vue d’offrir une éducation d’excellence à Maurice.

Le président de l’Union des recteurs et des vice-recteurs Soondress Sawmynaden a rappelé que les retombées de cet atelier de travail seront transmises par la suite au ministère de l’éducation en vue d’être incluses dans la politique d’avenir du ministère pour contrecarrer ces problématiques. Il a évoqué brièvement les facteurs à l’origine de la violence et de l’indiscipline dans les écoles. Il n’a pas manqué de parler de la nécessité du soutien du ministère de l’Éducation en vue de renforcer la discipline dans les écoles. Il estime qu’il faudrait mettre des Welfare Officers et des psychologues à la disposition des élèves et du personnel enseignant dans les établissements scolaires. 

Pour sa part Swaminathan Ragen, le Senior Chief Executive du ministère de l’éducation indique qu’il faudra prendre les taureaux par les cornes en ce qu’il s’agit de l’indiscipline et la violence dans les écoles. « Elles n’ont pas de place dans notre système moderne d’apprentissage », dit-il. Et de rappeler aux recteurs qu’ils ont un rôle crucial dans la vie des élèves afin que ces derniers puissent devenir des citoyens responsables à l’avenir.

Les recteurs doivent s’assurer que les apprenants évoluent dans une atmosphère propice à l’apprentissage où ils se sentent en sécurité dans les écoles. » 

À l’agenda de cet atelier de travail figuraient également une présentation du travailleur social Sam Lauthan, une discussion sur l’indiscipline et la violence dans les écoles et une discussion de groupe sur des thèmes spécifiques ainsi que des sessions plénières, entre autres.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !