Live News

Étude de DIS-MOI sur le vieillissement : l’autonomie et l’indépendance des personnes âgées à la loupe 

personne agees Le vieillissement de la population est soulignée dans le rapport de GAROP.

Avoir le choix, décider de son avenir et vivre selon ses désirs. C’est le vœu des personnes âgées à Maurice. Toutefois, une partie d’entre elles ne jouit pas de cette liberté. Faute de moyens ou à cause des soucis de santé. 

Les personnes âgées veulent être libres de choisir, mais certaines n’ont pas le choix. C’est ce que révèle une étude de l’Ong DIS-MOI. L’organisation a soumis les données pour une étude du Global Alliance for Rights of Older People (GAROP) et les statistiques sont tombées cette semaine. L’étude concerne la situation des personnes âgées à Maurice. 

Vijay Naraidoo, secrétaire général de DIS-MOI et président de la Commission pour personnes âgées de l’Ong, estime que les personnes âgées tiennent à leur liberté. « Globalement, les personnes âgées sont bien traitées à Maurice et presque 50% d’entre elles résident au sein de familles nombreuses ».

Toutefois, la capacité des seniors à vivre seuls interpelle. 9% des personnes âgées interrogées vivent seules, 29% vivent avec un conjoint et 
1% vit dans une maison de retraite. D’ailleurs, 42% des sondés vivent en famille. Cela renvoie à la capacité et la liberté des personnes âgées à choisir leurs lieux de résidence. À cette question, 3% des sondés affirmaient qu’ils n’ont pas de liberté et 11% disent qu’ils jouissent d’une liberté limitée. 

Or, selon l’interprétation de Vijay Naraidoo, beaucoup de personnes âgées souffrent de maladies qui les empêchent de vivre seules. D’autres ne bénéficient pas d’assez de fonds pour subvenir à leurs besoins et doivent vivre avec d’autres membres de la famille. Même si cette tranche de la population affirme ne pas subir de maltraitance, elle est, néanmoins, dépendante des jeunes membres de la famille. Dans bien des cas, cette dépendance limite leur capacité à prendre des décisions les concernant. Comme le dit Vijay Naraidoo, 65% des sondés soulignent qu’ils disposent de beaucoup de liberté pour prendre des décisions. Par contre, 11% estiment qu’ils jouissent d’une liberté limitée et 3% qu’ils ne disposent d’aucune liberté pour prendre des décisions.

Quant à la liberté d’agir selon leurs désirs, 26,26% des sondés soulignent qu’ils sont presque libres, alors que 11,11% estiment qu’ils jouissent d’une liberté limitée. Suivant cette logique, il est difficile pour certains membres de la population âgée de participer aux activités de la société. D’ailleurs, 30% des sondés soulignent qu’il est quelque peu difficile pour eux de participer aux activités et 7% des sondés soulignent qu’il est très difficile pour eux de participer aux activités de la société.

Pour le secrétaire général de DIS-MOI, cette étude apporte plus d’éléments à la compréhension des personnes âgées à Maurice. En 2018, 10 pays membres de l’alliance ont été invités à effectuer une étude par voie de questionnaires sur les personnes âgées. DIS-MOI, membre de GAROP, a pris un échantillon de la population de Maurice composé de 50 hommes et de 50 femmes de divers milieux et de diverses régions. La distribution des sondés est comme suit : 52% proviennent des zones rurales et 46% des zones urbaines. D’ailleurs, 50% des sondés sont âgés entre 60 et 69 ans alors que l’échantillon ne comprend que des personnes se trouvant dans la tranche d’âge des 49 ans à 90 ans. Plusieurs types de questions leur ont été adressées concernant leur logement, leur santé, leur liberté de mouvement et de choisir, entre autres. 


Les Mauriciens moins fertiles 

Statistics Mauritius a publié son rapport démographique annuel lundi. Les conclusions sont inquiétantes. La population de Maurice est vieillissante. La tranche d’âge entre 0 et 14 ans a chuté, elle est maintenant de 18% alors qu’elle était de 18,5% en 2017. La tranche de 15 ans à 64 ans est restée inchangée en un an, soit de 71%. Par contre, la tranche de la population âgée de 65 ans et plus passe de 10,5% à 11%. De plus, la « Crime, Justice and Security Statistics » de 2017 souligne que la majorité des victimes d’homicide est âgée de plus de 55 ans. Cette tranche d’âge représente plus de 35% des victimes. 


Problème de santé et de mobilité 

Concernant la santé, il a été trouvé que 20% des sondés souffrent de problèmes d’audition et 40 % des sondés éprouvent des difficultés à monter les escaliers ; parmi, 1% n’arrive pas à monter des marches. Il a été aussi trouvé que 37% des gens interrogés souffrent de troubles de mémoire et 4% d’entre eux éprouvent des difficultés à se rappeler des choses simples. Cela influe sur leurs capacités à prendre soin d’eux-mêmes (bains, nourritures, entre autres). D’ailleurs, 24% des sondés parviennent difficilement à prendre soin de leur personne.  

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyer-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more