Live News

Enseignement supérieur : l’Université de Maurice prise pour cible

La principale université publique du pays fait face à d’importantes critiques dans le dernier rapport ‘Quality Audit Report University of Mauritius Third Cycle Audit’ commandité par la Tertiary Education Commission (TEC). Alors que le Premier ministre et ministre des Finances a annoncé son intention de démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur, l’institution numéro un de Maurice éprouve de plus en plus de difficultés à répondre aux défis qui guettent le secteur.

Un personnel dépassé et un établissement léthargique 

C’est avec beaucoup d’inquiétudes que le panel d’audit a constaté que plusieurs employés de l’Université de Maurice (UoM) sont tombés dans la complaisance et dans une comfort zone. Du coup, des employés interrogés ont donné l’impression d’être disengaged et dépassés dans leur fonctionnement et réflexions. Une telle situation se révèle préoccupante, selon le rapport, notamment dans un contexte où le secteur est en pleine mutation. Le panel d’experts est aussi d’avis que l’UoM, qui est le national flagship, est entrée dans une comfort zone, sans compter que l’établissement, démontre peu de volonté à répondre aux défis qui guettent le secteur. C’est dans cette optique, que les auditeurs craignent que si l’UoM ne parvient pas à se ressaisir, elle pourrait très vite être « considered irrelevant and self-referential in the eyes of industry, society and student », peut-on lire. 

La Quality Assurance Unit épinglée 

« The role, responsibilities, and functions of the actual Quality Assurance Unit are not responding adequately to the basic quality assurance and standard development requirements at the UoM ». La direction de l’établissement est ainsi sommée de prendre des actions pour remédier la situation. Les auditeurs proposent ainsi à l’UoM de s’aligner sur les critères internationaux « and use analytical data for informed institutional planning. »

Une situation financière qui bloque le développement du campus 

La situation financière précaire de l’UoM se reflète sur la qualité des infrastructures. Le rapport considère qu’il devient de plus en plus difficile pour la direction du campus de maintenir et de rehausser « its physical infrastructure, IT infrastructure and retain the level of human ressources needed to provide quality higher education. » Les auditeurs sont ainsi d’avis que l’UoM doit adopter une nouvelle approche qui lui permettra de générer des richesses. Une telle stratégie permettrait à l’université de se débarrasser d’un « subsidy-cost mentality ». L’université est ainsi sommée d’identifier de nouvelles opportunités qui lui permettra de « generate alumni ressources, stimulate internal growth and incorporate a commercial pricing capability ».

La bibliothèque critiquée

Les auditeurs considèrent qu’il faut en urgence développer une nouvelle stratégie qui permettra à l’UoM de mettre de nouvelles publications à la disposition des étudiants. Les revues et autres publications qui sont actuellement disponibles sont, selon les auditeurs, « outdated or incomplete and access to online journal is limited ». Plusieurs personnes qui ont été interviewées ont déploré le fait que la bibliothèque du campus ne peut « cater for many programmes which are on offer at the University ». La direction de l’université a toutefois informé les auditeurs que la remise à niveau de la bibliothèque va démarrer incessamment. Les auditeurs sont aussi d’avis que la bibliothèque doit être au cœur du projet académique de l’institution. Les travaux qui seront entrepris par l’université doivent, en sus, tenir en ligne de compte la transformation que le secteur de l’enseignement supérieur est en train de vivre, « with respect to how university libraries are physically arranged and takes into account the impact of the use of electronic ressources over and against the proportion of hard copy book holdings to retain ». En somme, les auditeurs considèrent qu’une bibliothèque moderne contribuera de manière significative dans la vie académique des étudiants. 

Un mécanisme pour encourager l’indépendance des étudiants 

Le manque de data analysis concernant la performance académique des étudiants, rend la tâche de l’université compliquée pour mieux répondre aux besoins des étudiants. Le recrutement d’un statisticien est ainsi recommandé. La mise en place d’un mécanisme qui aura pour but d’encourager le student-oriented types of learning est aussi recommandée. Un tel mécanisme permettra aux étudiants de devenir plus autonomes. L’université doit ainsi privilégier une transition souple entre le ‘teachercentred approach to a learnercentred approach’.

La Registrar de l’UoM décriée 

La Registrar de l’UoM, Sharda Rekhadevi Issur-Goorah a été vivement décriée par les panelistes. Ces derniers ont condamné le fait que celle qui est responsable de la gestion des étudiants ait été dans l’incapacité de les rencontrer. « The Audit Panel finds it unacceptable that the Registrar, who should be demonstrating a high level of leadership, was unavailable to meet with the Panel. This was important, given that one of the themes under consideration, namely that the Student Experience is under that portfolio.»