Faits Divers

Battus et malmenés : trois enfants dénoncent leur père pour maltraitance

Trois enfants, âgés de 10 à 14 ans, vivant dans un village du Sud, disent avoir peur de leur père. Dans une plainte à la Family Protection Unit en présence de leur mère, ils allèguent être souvent maltraités et battus par ce dernier. La police a été informée. Les trois ont dû être hospitalisés à l’hôpital de Rose-Belle.

Les enfants ont chacun raconté les actes commis par leur père. Celui âgé de 11 ans a fait un malaise à l’école qu’il fréquente. Questionné sur sa condition, il a alors tout déballé. Les officiers de la Child Development Unit et ceux de la Family Protection Unit ont été alertés. La mère a été convoquée pour explication. Les trois enfants ont alors été pris en charge et emmenés à l’hôpital Jawaharlal Nehru à Rose-Belle. Leur mère les a accompagnés.

Vendredi, le garçon de 11 ans a relaté que, le mercredi 2 octobre, il s’est fait cogner par son père. « Il m’a donné des coups de pied dans la tête », devait-il expliquer aux officiers. Mais ce ne serait qu’une partie de leur quotidien. Sa sœur aînée, âgée de 14 ans, a souligné de son côté que ce n’est pas la première fois qu’ils sont victimes de maltraitance de la part de leur père. Elle a expliqué qu’en plusieurs occasions, elle a subi les coups de ce dernier. « Il a l’habitude de me donner des gifles et de me tirer les cheveux », précise-t-elle. La dernière fois qu’elle a été battue, elle se souvient qu’elle effectuait des tâches ménagères : « J’étais en train de faire la vaisselle quand il m’a frappée ». Toutefois, elle dit ne pas se souvenir de la date et de l’heure exactes de cet énième incident.

Le petit de 10 ans, lui, a relaté aux officiers que c’est avec l’aide d’un « royard » qu’il a déjà été battu par son père. La raison avancée par le petit : « Je n’avais pas lavé le van de mon père ». Les enfants, ainsi que leur mère, soutiennent ne plus vouloir habiter avec leur géniteur. La maman a demandé de l’aide pour qu’elle et ses enfants soient protégés et pris en charge. Ils sont suivis par un psychologue. La police, alertée de ces révélations, poursuit son enquête. Le père risque une inculpation pour maltraitance envers ses propres enfants. Après quelques jours de soins à l’hôpital, les enfants ont été autorisés à partir. La CDU les a pris en charge.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !