Live News

Santé publique : le type 2 de l’épidémie de dengue fait son apparition

dengue À samedi après-midi, 75 personnes étaient infectées.

Deux autres cas ont rallongé la liste des personnes affectées par l’épidémie de dengue, durant la journée de samedi 20 avril. Il s’agit d’un garçon de trois ans et d’une jeune femme. à samedi après-midi, le nombre de victimes se chiffre à 75.

La dengue gagne du terrain. Deux nouveaux cas ont été enregistrés par le ministère de la Santé, samedi. Il s’agit d’un enfant de trois ans, résidant à Grand-Baie, et d’une personne admise dans une clinique dans les Plaines-Wilhems.

Dans le cas de l’enfant, il s’agit de la première personne ayant été contaminée jusqu’ici par le virus de type 2 depuis le début de l’année. C’est ce qu’a indiqué le Dr Vasantroa Gujadhur, directeur des services de la Santé et responsable de la Communicable Disease Control Unit. « Il y a des différences entre les types de ce virus. Au fait, il existe quatre types du virus de la dengue. L’enfant a été contaminé par le virus type 2 », explique le docteur.

L’autre cas répertorié : une jeune femme habitant à Résidence-La Cure. Les analyses ont démontré qu’elle a été contaminée par le virus type 1, comme tous les cas précédents. Ce cas porte le nombre de personnes touchées par cette fièvre dans cette région à quatorze.
Le ministère de la Santé reste sur le qui-vive. Le nombre de cas ne cesse de s’accroître. à samedi après-midi, les autorités avaient enregistré 75 cas de dengue à Maurice, dont un seul de type 2. Selon les données des médecins exerçant dans le public, 50 cas ont été détectés à Vallée-des-Prêtres, 14 à Résidence-La Cure, quatre à Coromandel, un à Palma, un à Bois-Chéri, un à Grand-Baie et quatre sur des passagers qui ont débarqué sur le sol mauricien.


Dr Deoraj Caussy, épidémiologiste : «Le type 2 était présent en Asie»

75 cas de dengue détectés à ce jour. Pourquoi la situation n’est-elle toujours pas maîtrisée ?
Il y a deux raisons. Les mesures apportées sont très peu et trop tardives. Les autorités n’ont pas mis tout l’arsenal de surveillance à temps. Les effectifs ne sont pas bien préparés. Cette épidémie n’est pas étrangère pour le pays. Il fallait s’y attendre. D’ailleurs, la Réunion avait déjà eu des centaines de cas. C’était un indice pour Maurice. Le ministère de la Santé n’a ciblé que la rougeole et n’a pas accordé de priorité à la dengue. Nous avons eu une réaction tardive. D’ailleurs, certains médecins doivent bénéficier de cours de rattrapage sur ce virus.

Ce virus possède plusieurs types. Un enfant de trois ans a été contaminé par le virus de type 2. Quelle est la différence ?
Effectivement, il existe quatre différents types de virus de dengue. Les quatre sont quasi-similaires, mais avec des différents symptômes bien minimes. Généralement, les personnes affectées ont les symptômes des quatre types du virus. Mais les types 2 et 4 étaient plus présents en Asie. Et c’était grave. Ce samedi, le ministère a détecté un patient souffrant du type 2. Mais comment c’est arrivé à Maurice ? Soit l’enfant était en voyage à l’étranger ou il a été en contact avec une personne qui porte le virus du type 2.

Selon vous, cette situation risque-t-elle d’empirer ?
Si la pluie continue à s’abattre sur l’île et la population de moustiques ne cesse de s’accroître, cela pourrait empirer.

Comment peut-on arrêter cette épidémie ?
L’épidémie est loin d’être terminée, comme certains médecins veulent le faire accroire. L’épidémie fait sa courbe, il faut éviter toute contamination. Le ministère de la Santé doit faire le fogging à l’intérieur des maisons, car les moustiques contaminés s’abritent à l’intérieur.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more