Actualités

Santé mentale des enfants en période de pandémie : message de l’ambassadeur de l’UE et de l’Ombudsperson

Vincent Degert et Rita Venkatasawmy, OSK

À l’occasion de la Journée internationale de la Santé, mercredi 7 avril, l’ambassadeur de l’Union européenne, Vincent Degert, et Rita Venkatasawmy, Ombudsperson for Children, ont adressé un message aux parents et enfants de l’île Maurice et de Rodrigues. Il est particulièrement axé sur la santé mentale des enfants en période de pandémie. Les auteurs du message y soulignent notamment les effets, disproportionnés, sur la vie sociale des enfants, du confinement entraîné par la crise sanitaire. Voici le message dans son intégralité :


Chers parents, chers enfants, chers citoyens de l'Ile Maurice et de Rodrigues

Une deuxième vague d’infections à la COVID 19 frappe Maurice. Une fois encore, comme en 2020, nous nous retrouvons dans un confinement national.   Bien que cette situation de confinement ne soit pas une expérience nouvelle, elle reste néanmoins une épreuve difficile. Les services essentiels, notamment les frontliners de la santé, les forces de l’ordre, et beaucoup d’autres, sont de nouveau à pied d’œuvre pour protéger la population.  

Or cette année on constate beaucoup plus d’infections à la COVID 19 chez les jeunes.  En plus de la maladie elle-même, nous savons que les enfants subissent de manière disproportionnée les conséquences invisibles de la pandémie et les effets néfastes de la rupture des relations sociales et conviviales.  Le confinement affecte la scolarité et les conditions de vie même des enfants. Ils sont séparés de leur proches et de leurs amis. Une récente étude de l’UNICEF réalisée auprès des jeunes en Amérique latine et dans les Caraïbes révèle que 15% d’entre eux souffrent d’anxiété et de dépression en situation de confinement. 

Le confinement oblige également les enfants victimes de violence, de négligence ou de maltraitance à rester enfermés dans leur foyer avec leurs agresseurs. Les besoins de ces enfants, et de tous les enfants, en termes de santé mentale ne doivent pas être négligés.

Avec le confinement, les enfants passent également plus de temps sur les réseaux sociaux et sur internet.  Avec les fermetures des écoles et le confinement, plus de jeunes comptent sur la technologie et le numérique pour continuer à apprendre et se divertir.  Toutefois, passer plus de temps sur internet peut exposer les enfants et les jeunes à des risques d’abus ou de harcèlement, voire à l’exploitation sexuelle en ligne, avec les conséquences graves que l’on connaît.  Nous l’avons malheureusement constaté récemment à Maurice. 

L’Union européenne et le bureau de l’Ombudsperson pour les enfants à Maurice travaillent étroitement pour la protection des droits des enfants dans la République de Maurice.  A travers notre projet commun, nous nous attelons à travailler avec tous les acteurs de la société à Maurice pour soutenir les enfants, que ce soit pour lutter contre la violence et tous ses effets physiques et psychologiques, ou pour les écouter, tout simplement.  

A travers ce message, à l’occasion de la journée internationale de la santé, nous faisons un appel pour que les parents, les autorités et la société civile en général accordent une attention toute particulière à la santé mentale des enfants et des jeunes en période de pandémie.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !