Live News

Recours au Conseil privé : le DPP objecte à la demande de Siddick Chady

Siddick Chady, ancien Chairman de la Mauritius Ports Authority.

Les deux motions de l’ancien ministre, Siddick Chady, devant la Cour suprême, ont été appelées ce lundi 18 octobre 2021. C’était, devant la chef juge suppléante, Rehana Mungly-Gulbul.

Siddick Chady, qui fut un ancien Chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), demande à l’instance judiciaire de l’autoriser à contester en appel au Conseil privé, une décision de la Cour suprême en date du 29 septembre 2021. En d’autres mots, la décision de rejeter son appel contre sa condamnation dans l’affaire Boskalis et aussi la décision de justice de rallonger sa peine de prison à quinze mois. Cela, suivant l’appel du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) contre la sentence passée par la cour intermédiaire.

Le lundi 18 octobre 2021, devant la chef juge, Me Karen Parson, Senior State Attorney et représentante du DPP, a informé la cour qu’elle s’oppose à la double requête de Siddick Chady. Cependant, elle n’a pas objecté à ce que la décision du 29 septembre 2021 soit gelée en attendant la fin de la procédure. Par ailleurs, elle a requis un renvoi pour soumettre un contre-affidavit dans l’affaire qui sera appelée le 15 novembre 2021.

Dans un affidavit accompagnant sa demande, Siddick Chady parle de « gross miscarriage of justice » après sa condamnation. Il a été reconnu coupable d’avoir amené la firme néerlandaise, Boskalis

International BV, à régler une dette de 25 000 euros, qu’il avait envers Gilbert Philippe, ex-conseiller en matière portuaire de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam. Or, la MPA avait octroyé un contrat à Boskalis International BV, pour les travaux de dragage dans le port en 2006.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !