Actualités

Projet «Teaching for Freedom» : les filles de MEDCO Cassis assistent à une séance parlementaire

MEDCO Cassis

Dans le cadre du projet « Teaching for Freedom » initié par l’organisation internationale non gouvernementale Dis-Moi, 25 filles de Medco Cassis âgées de 14 à 18 ans ont assisté à la séance parlementaire du mardi 2 juillet. Elles ont eu au préalable une formation théorique sur les valeurs de la République, les fonctions du Parlement (PNQ,PQ) et l’importance de la politique.

Rappelons que ce programme comprend plusieurs activités telles que  le fonctionnement du CSU (PMO), le Parlement, le rôle du DPP, un séminaire organisé par l’Ombudsperson for Children et une initiation aux questions basiques des droits humains, entre autres.

Les filles ont, contre toute attente, adoré cette visite à l’Assemblée législative et se sont senti « pleinement citoyennes de la République » pour employer les mots de l’une d’entre elles, lors de l’hymne national joué juste avant le PNQ. Le prochain cours portera sur la fonction du président de la République et comprendra une visite à la Présidence qui a bienveillamment accepté notre requête.


Réactions

anaisAnaïs Sardes : « Cela a été une bonne expérience, cette visite au Parlement. La politique auparavant était une idée bien vague mais maintenant je comprends mieux les fonctions du Parlement. Les discussions vives des parlementaires ont été intéressantes. Je suis même intéressée à intégrer un parti politique un jour pour contribuer à la vie de mon pays. »


eshaEsha Dookhit : « D’abord je croyais que la Parlement était plus petit par rapport à ce que je voyais à la télévision. J’ai été émue en entendant l’hymne national de mon pays et j’avais l’impression d’’être vraiment connectée à mon pays. Toutes les activités, causeries, séminaires, visites dans le cadre du projet sont enrichissants, mais cette expérience à l’Assemblée législative a vraiment été impressionnante. »


anielleAnielle Edouard : « La PNQ était sur le Metro Express et j’ai bien aimé la façon dont Nando Bodha répondait aux questions et nous éclairait sur ce méga projet. J’ai eu beaucoup d’informations sur la façon dont ce projet marchera. Il y a aussi beaucoup de discipline parmi les invités et, avant d’assister à la séance parlementaire, notre professeur nous a bien expliqué comment se tenir. En tout cas, moi j’ai adoré cette expérience et je souhaite à tous les jeunes du pays d’y assister. »


Sarah Pather : «Nous œuvrons pour que les jeunes prennent conscience de leurs droits et responsabilités» 

sarahSarah Pather est étudiante à l’université de Middlesex (Mauritius). Elle termine un B.A. en Advertising, Public Relations and Media. Actuellement en stage au collège MEDCO Cassis, est la coordinatrice du projet « Teaching for Freedom » et encadre aussi les élèves de l’Interact club.

Quelles ont été vos impressions de cette première visite au Parlement ?
En fait j’y suis déjà allée avec le collège Lorette de Port-Louis. C’était somme toute une séance relativement calme et les questions de l’opposition étaient pertinentes.

Quelles sont les principales activités du projet?
Le projet « Teaching for Freedom » est centré autour du leadership social et a l’ambition de rendre ces filles conscientes de leurs droits et responsabilités. Elles ont participé à un séminaire sur la grossesse précoce, « Empowering the girl child », avec l’Ombudsperson Rita Venkatasamy, accueilli le Citizen Support Unit du PMO, assisté à une conférence de Vijay Naraidoo sur les droits des personnes âgées, entre autres.

Que reste-t-il encore à faire dans le cadre du projet ?
Effectivement, nous sommes encore à mi-chemin. Nous aurons une rencontre avec le DPP, une formation pour comprendre la fonction du président de la République. Nous saluons, d’ailleurs, le président qui ouvrira les portes du Réduit à ces jeunes filles. Le directeur de Dis-Moi, Erickson Mooneeapillay, animera une conférence sur le système judiciaire, entre autres événements.

Quest-ce que cette expérience vous apporte personnellement ?
On ne cesse jamais d’apprendre dans la vie. Je grandis à travers cette expérience et prends beaucoup plus conscience des institutions de la République et des outils des droits humains. Bientôt nous aurons toutes une formation en ligne basique en droits humains, de la part de Dis-Moi, qui durera trois semaines. Je dois dire que je comprends mieux cette génération de jeunes collégiennes que les adultes ont du mal à comprendre parfois...

dis moi

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective