Live News

Pour éradiquer le travail clandestin à Maurice : une carte d’identité propre aux travailleurs étrangers

Les travailleurs étrangers sont employés dans plusieurs secteurs d’activités.

Afin d’en finir avec les travailleurs clandestins, le gouvernement compte venir avec une carte d’identité spéciale destinée aux 33 000 travailleurs étrangers. Ces derniers devront l’avoir sur eux lors des vérifications par les autorités concernées.

Dans le cadre de la révision et de la modernisation du processus entourant l’octroi des permis de travail, le ministère du Travail a mis en œuvre la numérisation du  système. Cela permettra, entre autres, de faire une demande de permis de travail en ligne. L’une des composantes de ce projet est la création d’une carte d’identité propre aux travailleurs étrangers. 

Selon nos recoupements d’informations, celle-ci sera comme une carte de crédit et contiendra plusieurs informations. Exemples : numéro d’identification du titulaire, nom, photo, validité, etc. On indique également dans les milieux concernés que la carte de permis de travail sera suffisamment sécurisée pour dissuader ou révéler toute contrefaçon ou falsification. Elle permettra aussi de résoudre les problèmes potentiels de duplication frauduleuse.

« La carte comportera, trois éléments de sécurité obligatoires. Primo, un micro texte, qui comprend des motifs ou des caractères lisibles à l’œil nu. Secundo, l’impression typographique qui définit une ligne de contour bien définie. Tertio, il y aura des images holographiques qui peuvent être visualisées en utilisant un système spécialisé », indique un cadre du ministère.

Quelque 3 000 cartes seront imprimées par mois. Chaque carte aura le Coat of Arms du pays. Un matériel approprié doit être utilisé pour que la carte puisse durer au moins cinq ans. 

30 013 travailleurs étrangers

À mars 2021, il y avait 30 013 travailleurs étrangers à Maurice contre 33 323 en mars 2020. Ils sont employés dans divers secteurs d’activités, dont la construction, le textile et la boulangerie. Une infime minorité opère dans le circuit touristique, tels que les animateurs sportifs.

La Non Citizen (Employment Restriction) Act où la cédule 3 de l’article 4 est claire concernant l’embauche des clandestins ou encore les sans-papiers qui cherchent du travail sur le sol mauricien. La loi prévoit une amende de Rs 20 000 à Rs 50 000 et une peine d’emprisonnement pour ceux qui sont trouvés coupables de ces délits. Selon la loi, le ressortissant étranger coupable doit purger sa peine d’emprisonnement à Maurice. Il sera décrété Persona Non Grata sur le sol mauricien et rapatrié vers son pays d’origine.

Soodesh Callichurn : « La nouvelle carte sera plus pratique »

Le ministre du Travail Soodesh Callichurn confirme que d’ici peu tous les travailleurs étrangers seront dotés d’une carte personnalisée en remplacement de l’actuel permis de travail. « Cette carte devra être en leur possession afin que les autorités concernées puissent la vérifier. Ce sera comme une carte d’identité pour eux », a-t-il affirmé. 

Ce dernier indique que « ce sera un délit si les travailleurs n’ont pas leur carte sur eux ». Le ministre avance qu’en ce moment, les travailleurs ont un work permit. « Ils ne l’ont pas avec toujours sur eux, préférant laisser le document à leur dortoir. La nouvelle carte sera plus pratique », affirme-t-il. Selon le ministre, c’est employeur qui devra payer pour la carte de chaque employé.

Le ministère du Travail avait lancé une Expression of Interest une première fois, mais aucune compagnie n’a répondu aux exigences. Ainsi, une deuxième procédure a été lancée.

Faizal Ally Beegun est en faveur, mais émet certaines craintes

Le représentant syndical des travailleurs étrangers Faizal Ally Beegun se dit en faveur de ce projet si celui-ci a pour principal objectif le bien-être des travailleurs étrangers. « Il y a des travailleurs qui ont perdu leur passeport ou encore leur ’work permit’, cela va les aider », a-t-il affirmé. Il émet cependant certaines craintes. « Le danger est que le gouvernement décide d’intégrer une puce dans cette carte. Ainsi, tous les travailleurs étrangers seront surveillés. Si tel est le cas alors je ne compte pas rester les bras croisés. Je vais dénoncer cela sur le plan international », soutient-il. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !