Magazine

Peinture - Alix : le Juge au sommet de son art

Peinture Alix Le Juge s’inspire de ses sujets et change de méthodes dépendant du thème. Sa maturité lui permet de toucher à tout dans le domaine de l’art.

Enseignante de peinture, peintre, plasticienne, elle a plus d’un tour dans son sac. Elle a un long et riche parcours comme artiste et compte plus de dix années d’expérience dans le domaine de l’enseignement de l’art.

Alix Le Juge est une artiste qui touche à tout. Elle adopte plusieurs styles pour réaliser ses œuvres. « Je m’inspire de mon thème et j’applique ma méthode, dépendant du sujet », confie Alix Le Juge.

Autrefois, elle a enseigné dans un atelier à Vacoas. Depuis quatre ans, elle partage son savoir uniquement à la gallerie d’art d’Imaaya. Elle utilise plusieurs styles, notamment la peinture sur des objets et la stop motion, entre autres. Elle se décrit comme « une artiste thérapeutique et méditative. »

Durant sa carrière, elle a suivi plusieurs ateliers, notamment sur l’art plastique. Elle a organisé des expositions pendant 20 ans. Parmi, le projet « Breathe » au festival de ‘Porlwi by Nature.’

Alix Le Juge a fait des études de graphisme en Afrique-du-Sud. Elle a assisté à plusieurs ateliers à La Réunion, en Afrique-du-Sud et à Maurice. Elle a exposé au niveau international à Venise en 2015. Lors de cette exposition, elle a présenté un tableau intitulé Infinity.

« À travers mes œuvres, je stimule l’interaction avec la personne qui regarde le tableau », explique l’artiste. « Peindre, c’est vivre, c’est respirer. J’ai besoin de peindre. C’est en d’autres mots une forme de thérapie », confie l’artiste.

À noter qu’Alix Le Juge animera un atelier à l’Institut Français de Maurice (IFM) sur le thème « La luminosité des couleurs ». Comme son nom l’indique, cet atelier sera axé sur les couleurs. « À cette occasion, les participants découvriront la théorie et le dynamisme des couleurs », explique l’artiste. Elle précise aussi que les participants comprendront les règles à suivre pour associer les couleurs et pour rendre les tableaux plus lumineux.

  • L’atelier se tiendra le 4 septembre à l’IFM de 17 à 19 heures. Les intéressés doivent réserver leurs places. Le matériel nécessaire sera fourni par l’IFM. Pour les frais de participation veuillez consulter le site de l’Institut Français de Maurice.