Live News

Objectif Zéro Transmission  : l’artiste Marie-Laure Ziss-Phokeer sensibilise pour prévenir la transmission du VIH au bébé

L’artiste cherche des partenaires pour soutenir cette cause.
Phase de création en terre.

À Maurice, chaque année, ils sont six à sept bébés à naître avec le VIH. En cette Journée mondiale de lutte contre le sida, rencontre avec Marie-Laure Ziss-Phokeer. L’artiste lance une campagne pour sensibiliser le public sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Une démarche encore plus essentielle dans un contexte de pandémie. 

Entendre un petit cœur qui bat en soi, ressentir des petits mouvements, préparer sa naissance et attendre avec impatience cette première rencontre. C’est ainsi que plusieurs mamans décrivent la grossesse. Malheureusement, pour certaines d’entre elles, ce n’est pas forcément un moment de joie. Parfois, ce sont des appréhensions qui prennent le dessus ou c’est la peur de l’inconnu. Savoir que l’on est séropositive fait aussi partie de ces frayeurs. Selon l’artiste Marie-Laure Ziss-Phokeer, plusieurs mamans vivant avec le VIH se cachent encore. Et justement, elle souhaite en parler haut et fort pour briser ce lourd silence. Ancienne journaliste de la plateforme Actogether et membre du Kolektif Drwa Zanfan Morisien, et après avoir mené une campagne sans relâche autour de la sensibilisation du Syndrome d’alcoolisme foetal (SAF), elle revient en force avec un nouveau projet, baptisé « Wow Mom+ ». 

En partenariat avec PILS et l’atelier Artzil, elle organise une exposition l’année prochaine. Cela, afin de sensibiliser le grand public sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. « Il existe des moyens pour réduire le risque de transmission du virus de la mère à l’enfant à 1%. » Cependant, selon elle, la stigmatisation et la discrimination agissent comme un frein à cette prévention. « Les femmes ne se rendent pas à l’hôpital ou s’y rendent très tard pour le suivi anténatal. De ce fait, cela augmente le risque de contamination au VIH à 30%. »

Elle tient à rappeler que ce projet s’adresse aussi aux hommes. « Il est important de sensibiliser les hommes car en tant que pères et époux, ils ont une responsabilité envers et la mère de l’enfant et le bébé à naître. Ils sont également tenus de se renseigner sur le mécanisme de prévention qui existe pour mieux protéger l’enfant. Ils doivent, en outre, apporter leur soutien à la mère qui apprend qu’elle vit avec le VIH et qu’elle va donner naissance à un enfant ». 

Création avec ajout de mosaïque sur la terre cuite/le biscuit.

Marie-Laure Ziss-Phokeer exprime son inquiétude en ce temps de pandémie. « Par les temps qui courent, certaines femmes enceintes ont peur de mettre le nez dehors. Ainsi, il est important de leur rappeler que les traitements liés à la grossesse, et aller récupérer ses médicaments pour les séropositives, restent primordiaux ». Elle craint que certaines femmes préfèrent s’enfermer chez elles. 

Apportons un soutien à ces futures mamans et à ces enfants. Les soutenir, c’est, ensemble, mener une lutte nationale contre le VIH, pour faire reculer le sida. Objectif ‘Zéro transmission’, oui, mais pas sans vous ! 

Le projet en un clin d’œil 

Le projet « Wow Mom + » comporte plusieurs étapes. Pour réaliser les sculptures en argile, la première étape consiste à mouler en plâtre le ventre de dix femmes enceintes anonymes et volontaires vivant avec le VIH. 

Un appel est d’ores et déjà lancé pour trouver ces modèles anonymes et un numéro de contact permet d’obtenir plus de renseignements : 58 08 60 02. 
L’inauguration de cette grande exposition aura lieu le 1er décembre 2022, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le VIH. Le grand public et le secteur privé seront conviés à une exposition nationale dans une galerie artistique. Cela, afin de découvrir le travail colossal cumulé sur plusieurs longs mois par l’artiste et les femmes-modèles.  Si l’objectif premier est la sensibilisation, l’artiste veut aussi lever des fonds pour l’ONG PILS à l’occasion de ses 25 ans d’existence.  Les bols et les sculptures en argile seront créés par l’Atelier Artzil sur le thème de la maternité et du VIH, à partir de moules en plâtre, apposés directement sur le ventre de femmes enceintes vivant avec le VIH. Leur relation avec la maladie, les témoignages de leur grossesse et leurs espoirs pour leur enfant à naître alimenteront la créativité de l’artiste, Marie-Laure Ziss-Phokeer. 

L’exposition, composée de trois volets, présentera à la fois : 

  • Les créations en argile de l’Atelier Artzil 
  • Les panneaux avec les témoignages (en français et en kreol) des patientes qui se sont prêtées au jeu de « modèle » pour le moulage de leur ventre en plâtre. 
  • Et les photographies de Kathleen Minerve, documentant les coulisses du projet, à savoir les rencontres entre les femmes et l’artiste et l’ampleur du travail technique et artistique.  Les patientes resteront toutefois anonymes. 
  • Le projet identifié par PILS, en collaboration avec l’artiste, pour la levée de fonds finale (à travers la vente des œuvres en céramique) est la formation d’ambassadrices, chargées de la sensibilisation sur la transmission du VIH de la mère à l’enfant.  

 

QR Code

L’artiste précise : 

« Ce projet artistique a obtenu le soutien du ministère des Arts et de la culture à travers le grant ciblant les talents émergents. Pour compléter le budget, un appel est lancé sur la plateforme de crowdfunding Small Step Matters.org. Donations déductibles des contributions CSR pour les sociétés, et des impôts pour les contribuables individuels. » 

Vous aussi, vous pouvez contribuer à cette campagne en visitant la plateforme Small Step matters ou en scannant le QR code ci-contre pour être dirigé directement à la collecte de fonds pour ce projet.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !