Live News

Biens immobiliers : l’EDB approuve 40 demandes d’acquisition totalisant Rs 1,1 Md depuis le début d’octobre 

Les Français préfèrent des villas et des penthouses.

Depuis la réouverture des frontières, un nombre important d’étrangers sont actuellement à Maurice en vue de faire l’acquisition d’un appartement, d’un duplex, d’un penthouse voire d’une villa. D’ailleurs, une vingtaine de ventes à hauteur de Rs 500 millions ont déjà été réalisées depuis le début du mois d’octobre.

Agen Ragavaloo, directeur de Quality Builders et promoteur immobilier dans l’Ouest du pays, a vendu sept biens immobiliers à des étrangers depuis que les frontières sont ouvertes, dont deux appartements et deux penthouses à Rs 14 millions l’unité. « Ma plus grosse vente s’élève à 3,8 millions d’euros (environ Rs 186 millions) », indique-t-il. La clientèle est essentiellement composée de Français. « Depuis quelque temps, nous notons aussi une augmentation de la clientèle sud-africaine », ajoute-t-il. Les Sud-africains, qui ont une préférence pour les appartements et les duplex, sont disposés à consacrer un budget de Rs 10 millions à Rs 25 millions pour un bien immobilier. Quant aux Français, ils préfèrent des villas et des penthouses et sont prêts à investir entre 700 000 euros (Rs 34,3 millions) et 4 millions d’euros (Rs 196 millions). « Depuis l’ouverture des frontières, les ventes se concluent rapidement. Les clients achètent plus pour résider dans l’île que pour investir », explique Agen Ragavaloo. « Il y a définitivement un réel intérêt surtout pour les villas », indique un promoteur immobilier dans le Nord du pays, qui se réjouit au passage d’avoir effectué plusieurs ventes depuis la réouverture des frontières. 

Vishal Ramanah, directeur de Tropica View Limited, y va également de son commentaire. « La demande est là, surtout au niveau du marché sud-africain. On est très positif. Nous prévoyons une reprise plus importante l’an prochain », avance-t-il. 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Au courant du mois d’octobre, l’Economic Development Board (EDB), a approuvé 40 demandes d’acquisition de biens immobiliers représentant un montant d’environ 1,1 milliards de roupies sous les différents régimes approuvés tels que le Property Development Scheme (PDS), l’Integrated Resort Scheme (IRS), le Real Estate Scheme (RES), l’Invest Hotel Scheme (IHS), le Smart City Scheme (SCS) et les appartements.  « En ce qu’il s’agit de vente, une tendance positive et croissante a été constatée. En effet, une vingtaine de ventes à hauteur de Rs 500 millions ont déjà été réalisées depuis le début du mois d’octobre. Concernant les autorisations octroyées durant les derniers trimestres et la réouverture des frontières, nous nous attendons à une véritable relance au niveau des ventes durant les prochains trimestres », indique Sachin Mohabeer, directeur Real Estate & Hospitality à l’EDB. 

Les Français et les Sud-Africains sont les principaux acheteurs 

Le marché de l’immobilier de luxe attire des clientèles traditionnelles venant de France, d’Afrique du Sud ou encore d’Angleterre. Des ressortissants étrangers de 62 pays ont, en effet, investi dans l'immobilier à Maurice. D'autres pays européens comme la Suisse, la Belgique et l'Italie conservent un intérêt soutenu, indique-t-on à l’EDB.

Graph

 

Table

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !