Live News

Affaire Royal Park - Sobrinho : «Mon argent est propre»

Alvaro Sobrinho L’homme d’affaires angolais quittant les locaux de l’Icac.

L’homme d’affaires angolais, Alvaro Sobrinho, a expliqué la provenance de ses fonds, lors de son interrogatoire par l’Independent Commission Against Corruption durant la journée du mardi 28 août.

Alvaro Sobrinho, qui a été entendu durant un quatrième jour consécutif, a été appelé à s’expliquer sur la provenance de l’argent qu’il a utilisé pour le financement de ses projets d’investissements à Maurice. Et l’homme d’affaires de rétorquer : « Mon argent est propre. »

En présence de son homme de loi, Me Moorari Gujadhur, il a expliqué pendant plusieurs heures aux enquêteurs de l’Icac, la provenance de ses fonds, en produisant des documents.  Au début de la séance, il a fourni des précisions sur les emplois au sein de ses compagnies, dont le Planet Earth Institute. Son interrogatoire s’est poursuivi sur les différents volets qui intéressent l’Icac.

Lien Sobrinho- gurib-fakim abordé

Durant la journée du mardi 28 août, la séance a été interrompue peu après midi pour une pause déjeuner. L’homme d’affaires a quitté les locaux de l’Icac, avant d’y revenir environ une heure plus tard pour la suite de l’enquête. Le lien entre Alvaro Sobrinho et Ameenah Gurib-Fakim, l’ex-présidente de la République, a été abordé. L’axe Dass Appadu-Alvaro Sobrinho-Ameenah Gurib-Fakim a aussi intéressé la commission.

Jusqu’ici, les enquêteurs se disent satisfaits de la manière dont l’enquête se déroule. Ils mettent an avant la collaboration de l’homme d’affaires angolais.