Actualités

Entorse présumée à l’éthique : un comité ad hoc sera nommé pour enquêter sur Me Jaykar Gujadhur

Me Jaykar Gujadhur Me Jaykar Gujadhur s’est temporairement retiré de son poste de vice-président de la Mauritius Law Society.

L’Ordre des avoués a décidé de nommer un comité ad hoc, composé d’au moins deux Senior Attorneys, pour se pencher sur les allégations formulées contre son vice-président Me Jaykar Gujadhur, Senior Attorney. Celui-ci s’est désisté de ses fonctions, le temps de la procédure. 

L’Ordre des avoués regroupés sous la Mauritius Law Society (MLS) a reçu une lettre de Me Jaykar Gujadhur, Senior Attorney qui annonce sa décision de se retirer temporairement du poste de vice-président. C’est du moins le message qu’a annoncé la présidente de la MLS, Me Zubeida Salajee (Senior Attorney) à la confrérie des avoués de Maurice, qui sont au nombre de 178. La décision leur a été communiquée le mardi 13 août 2019. Il ressort du communiqué que Me Jaykar Gujadhur restera membre du conseil de la MLS. 

Cette décision fait suite à une plainte logée auprès de l’Ordre des avoués, la semaine dernière, contre Me Jaykar Gujadhur par Mahen Kevin Hurhangee. Ce dernier accuse le Senior Attorney de « conduite non professionnelle » et fait une série de graves accusations contre lui dans le cadre d’un litige autour d’un héritage. Litige qui avait été porté devant la justice et opposant l’accusateur à son frère, l’avocat Ashley Hurhangee. 

Face à la plainte, l’Ordre des avoués a décidé de mettre sur pied un comité ad hoc qui sera composé de trois Senior Attorneys ou dans un autre cas de figure de deux Senior Attorneys et d’un Senior Counsel. Si les membres qui seront appelés à présider ce comité ne sont pas encore connus, il nous revient que Me Jaykar Gujadhur a déjà soumis ses explications à l’Ordre des avoués le vendredi 9 août 2019. Explications dans lesquelles l’avoué de carrière nie en bloc les allégations portées contre lui. Sollicité pour une réaction, il n’a pas souhaité faire de commentaires sur le sujet. 

Il nous revient que la question des honoraires exigés par Me Jaykar Gujadhur dans l’affaire sera aussi un volet important de l’affaire. Dans le giron des avoués, on laisse comprendre que la procédure veut qu’un avoué soumette des explications par écrit sur une plainte dans un délai d’environ un mois suivant la correspondance lui annonçant la plainte. 

Dans le cas de Me Jaykar Gujadhur, le comité ad hoc sera appelé, dès qu’il aura terminé ses travaux, à soumettre ses conclusions au Conseil de l’ordre des avoués qui décidera ensuite de la marche à suivre. Un avoué nous explique la MLS peut infliger une réprimande sévère à un avoué, voire le suspendre en cas de faute avérée. Si le manquement reproché est plus grave, l’Ordre des avoués est alors appelé à transmettre l’affaire à la Cour suprême pour une sanction disciplinaire. Notre source précise toutefois qu’il faut d’abord s’assurer du bien-fondé des allégations du plaignant. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !