Live News

Xavier-Luc Duval : «Un budget rempli de mensonges»

« Le déclin de Maurice a été illustré lors de la Private Notice Question (de ce mercredi 16 juin 2021) axée sur l’allocation de Rs 60 milliards que la Banque de Maurice a accordée au gouvernement ». C'est en ces termes que le leader de l’opposition, Xavier Luc Duval, a commenté les réponses du ministre des Finances Renganaden Padayachy à sa PNQ lors d'un point de presse qu'il a tenu à son bureau sis au New Eton Tower à Port-Louis, ce mercredi 16 juin. 

« Bien que cette PNQ ait été technique, la réponse du ministre des Finances lors de la session parlementaire démontre qu’il n’a aucune crédibilité », dit-il. Et d’ajouter que cela démontre que le budget 2021-2022 présenté par le ministre de Finances « est rempli de mensonges ». 

Le leader de l’opposition estime que les chiffres particulièrement ceux par rapport au déficit budgétaire concernant la dette publique ainsi que le taux du chômage au pays « ont été manipulés ». Le nombre de chômeurs, dit-il, s’élève à 94000 (16.5 %) et non pas 52000 comme le prétend le ministre des Finances.

Il a aussi évoqué le taux de l’inflation dans différents secteurs. Il estime que « c’est une confirmation que le budget est rempli de mensonges ». Il qualifie le ministre des Finances de « tirer plan ». « À chaque question qui lui est posée, il répond par une réponse politique ou par la Covid-19. C’est grave », renchérit-il.

Se référant à la Public Debt Management Act, le leader de l’opposition a déclaré que le non-traitement des Rs 28 milliards d’avance provenant de la banque centrale est illégal. Il a soutenu que la dette publique s’élève à 103 % et non à 95 % comme le fait croire le ministre des Finances. Le chiffre concernant le déficit budgétaire est inexact.
Le leader de l’opposition comparant Maurice à la Grèce, estime que le pays n’est pas loin de faire banqueroute. Comment les auditeurs vont traiter les Rs 28 milliards allouées au gouvernement par la BOM. « C’est une cacophonie », dit-il. Ce dernier indique que selon ses calculs cela prendra 226 années au pays pour rembourser cette dette publique. 

Il est d'avis qu’une Second Downgrade de Maurice par Moody’s est imminente. De ce fait, il s’interroge sur l'avenir incertain pour Maurice. « Le gouvernement est en train de mentir au lieu de changer les choses. Face à cette situation l’IMF et la Banque mondiale vont durcir leur position vis-à-vis de Maurice. Pire, cela engendra une situation de manque de confiance par les institutions internationales, les investisseurs étrangers et les jeunes Mauriciens à l’avenir », conclut Xavier-Luc Duval.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !