Live News

Variole du singe : le ministère de la Santé sur le qui-vive

Après la Covid-19, c’est la variole du singe (« monkeypox ») qui suscite l’attention actuellement. Depuis la détection du premier cas le 7 mai dernier, cette maladie gagne du terrain. Au 22 mai, plus de 250 cas confirmés et suspects de variole du singe provenant de 16 pays et de plusieurs régions de l’OMS ont été recensés. Toutefois, cette flambée des infections de cette maladie, qui peut se transmettre d’un humain à l’autre, reste « maîtrisable », indique l’OMS. 

À Maurice, le ministère de la Santé est en train d’élaborer un plan d’urgence pour y faire face. Ainsi, des dispositions ont été prises aux points d’entrée du pays où la surveillance des passagers a été renforcée. « La section sanitaire est sur le qui-vive. Il y a une surveillance plus prononcée de tous les passagers qui viennent à Maurice afin de repérer ceux qui présentent des symptômes de fièvre en faisant un dépistage à partir des points d’entrées du pays », a expliqué le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal il y a quelques jours de cela. 

Un plan d’urgence pour la prise en charge des personnes suspectées d’être atteintes de la variole du singe est en voie de finalisation, a expliqué une source au ministère de la Santé sous le couvert de l’anonymat. Il est prévu que les patients soient placés en isolation pendant une période de deux à trois semaines. Ce qui représente le temps de la durée de la maladie dont la guérison peut être spontanée ou prendre plusieurs semaines dans les cas sévères selon l’OMS. La maladie peut s’avérer mortelle dans 11 % des cas et toucher principalement les enfants.

Selon ce plan, les patients placés en isolation bénéficieront d’un traitement symptomatique pour soigner la fièvre, les maux de tête et les démangeaisons. Le ministère de la Santé envisage d’importer des médicaments antiviraux également. Davantage de précautions seront prises pour les enfants qui sont considérés comme étant plus vulnérables et peuvent ainsi développer des complications assez graves. Les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées sont aussi considérées comme étant des personnes à risque.

Les premiers symptômes de la variole du singe sont la fièvre, les maux de tête, les gonflements, les douleurs dorsales, les douleurs musculaires et l’apathie générale. Le symptôme le plus caractéristique, qui apparaît un à cinq jours après la fièvre, est une éruption cutanée.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !