Actualités

Rezistans ek Alternativ : «Un référendum indispensable»

Ashok Subron

Rezistans et Alternativ se réjouit de l’avis consultatif positif de la Cour internationale de Justice pour Maurice sur le dossier Chagos, mais souligne que l’État mauricien ne va pas jusqu’au bout du combat.

À propos du jugement des Law Lords du Comité judiciaire du Conseil privé sur l’affaire MedPoint, qui exonère le Premier ministre, Pravind Jugnauth, Rerzistans ek Alternativ est d’avis que « la vérité est que la transaction de Rs 144 millions de l’argent public
pour acheter MedPoint n’a pas été faite dans l’intérêt public. Après neuf ans, aucun hôpital pour les seniors n’a été construit.»

Ce parti considère également que le rôle de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) dans cette affaire « fait poser beaucoup de questions sur son indépendance et sa crédibilité. Le Comité judiciaire du Privy Council est venu dire que le revirement de la position de l’Icac suffit pour justifier la décision en faveur de Pravind Jugnauth. »

Ashok Subron, de Rezistans ek Alternatif, propose la mise sur pied d’une commission ouverte aux citoyens pour que ceux-ci puissent proposer des amendements à la Prevention of Corruption Act afin d’éliminer les failles que cette loi puisse contenir.

Sur l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice en faveur de Maurice sur les Chagos, Ashok Subron affirme que c’est « une victoire historique », mais déplore que « l’État mauricien, les partis politiques traditionnels et l’élite capitaliste ne veulent pas vraiment que les Chagos retournent de façon effective et réelle au sein du territoire mauricien. »

Il fait ici référence au bail que Maurice est prêt à accorder aux Américains sur Diego Garcia. Ashok Subron considère qu’un référendum sur la question est indispensable.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !