Live News

Réseaux sociaux : les ‘lives’ des jeunes influenceurs font le buzz

Les influenceurs font des « lives » sur les réseaux sociaux pour éduquer, amuser et accompagner les internautes durant le confinement. Ils sont plus que jamais présents sur la toile et font le buzz.

Julie Ducasse anime quatre fois par semaine « Ansam ek Julie »

julie
Julie Ducasse a lancé son premier « live » spécial confinement le 12 mars.

Julie Ducasse, 30 ans, évolue dans l’univers de la publicité. Elle cherchait un moyen pour s’occuper pendant le confinement au-delà des heures de travail.

Cette passionnée de photographie, de danse et de musique et adepte de la plateforme Instagram est aussi ambassadrice de marques.

« L’idée m’est venue sous la douche et je me suis dit pourquoi ne pas inviter des personnalités dans des lives spécial confinement. Je m’étais fixé comme objectif de rencontrer au moins une nouvelle personne tous les mois », raconte Julie Ducasse.

Elle a lancé son premier live Ansam ek Julie le 12 mars. Le rendez-vous est donné tous les deux jours en début de soirée. Elle accueille des musiciens, des influenceurs, des politiciens et plus récemment des entrepreneurs. 

« L’idée était d’avoir des nouvelles sur la façon dont ils vivent le confinement. C’était une manière pour moi d’évoluer et de continuer, à ma façon, d’aider », explique-t-elle.

Au fil des jours, ses lives ont évolué. Aujourd’hui, elle invite aussi les entrepreneurs à présenter leurs produits, histoire de leur donner un coup de pouce.

Elle reçoit aussi des ONG qui œuvrent pendant le confinement. Au-delà des étiquettes et des barrières sociales, ses intervenants se dévoilent.
« Je ne les connaissais pas, pour la grande majorité », dit-elle. Christophe Saint-Lambert, Marine Ferrat, AnnGa, Neeshi Beeharry ou encore Shakeel Mohamed, elle les a invités à se livrer.

La vidéo de Shakeel Mohamed a enregistré 3 000 vues, mais ce n’est pas le plus important pour elle. « Il m’arrive aussi d’offrir des cadeaux aux internautes lors de mes lives. En l’espace d’un mois, j’ai eu beaucoup de retours positifs. Je souhaite continuer à faire évoluer le concept, même après le confinement », indique-t-elle.

Ally Boolaky a 105 000 abonnés

ally
Ally Boolaky, 18 ans, compte plus de 100 000 abonnés sur Instagram.

Ally Boolaky, 18 ans, a mis un terme à sa scolarité secondaire et a lancé son propre business. Aujourd’hui, il organise aussi des événements et suit en parallèle des cours de business en ligne.

Les lives de cette star des réseaux sociaux font le buzz pendant le confinement. Connu comme Ally Royals, il a commencé ses lives l’année dernière, lors du premier confinement.

Il a son propre studio aménagé dans une pièce de sa maison. Il a commencé modestement. Après le premier confinement, il avait 20 000 abonnés.
Il s’est fait des amis artistes entre-temps dans l’univers de l’événementiel. Le mercredi et le jeudi, Ally Boolaky et le chanteur Bigg Frankii animent la toile avec un live. Et ils invitent les jeunes à faire montre de leur talent de 14 heures à 15 heures.

« L’objectif est de déceler des talents cachés et de rester en contact avec eux, car nous souhaitons par la suite organiser un concours Mauritius Got Talent », explique-t-il.

En soirée, le jeune influenceur anime Ally Royals Live Show. Il a reçu dans ses lives Instagram des politiciens tels Roshi Bhadain, Shakeel Mohamed et récemment le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval pour un live de près de 40 minutes. 

« D’autres personnalités sont attendues. L’idée est de montrer ces personnes sous un autre jour et que les internautes apprennent à les connaître à travers des questions parfois décalées. » Grâce à ces lives, Ally Royals est passé à 105 000 abonnés en trois semaines sur Instagram et TikTok. Certaines de ses vidéos ont enregistré 350 000 vues.

Humour et clash

Kevin Meunier : « Les gens aiment mon sens de l’humour »

Comme Ally Boolaky, ils sont encore jeunes. Ils évoluent toutefois dans un registre plus humoristique. Kevin Meunier, le chanteur aussi connu comme Bomboclak, propose depuis plusieurs années des vidéos humoristiques.

Il les réalise avec son ami Jason Pudaruth, un autre influenceur connu sur les réseaux sociaux. « Nous étions actifs avant le confinement. Donc, quand nous avons appris que nous allions être confinés, nous nous sommes dit qu’il fallait qu’on trouve un moyen de rester en contact et de continuer à amuser nos abonnés », raconte Kevin Meunier.

Il transmet sa joie de vivre au public en live. « Je participe principalement aux lives humoristiques et je suis souvent invité, car les gens aiment mon sens de l’humour », confie-t-il.

Il invite ses abonnés dans les lives sur Instagram, où les participants dévoilent leur talent. « Nous ne nous attendions pas à de tels retours positifs. Je suis passé de 15 000 abonnés à 55 000 abonnés d’un coup », avoue-t-il.

Il confie toutefois qu’il ne se connecte pas tous les jours, afin de garder l’effet-surprise et de donner l’occasion à d’autres jeunes de s’exprimer.

kevin
Kevin Meunier et Jason Pudaruth sont connus pour leurs vidéos humoristiques.

Jason Pudaruth : « Pas d’atteinte à la vie privée »

« Nous devons respecter des guidelines, car il y a même des enfants qui regardent nos lives. Donc, pas de jurons et pas d’atteinte à la vie privée », indique Jason Pudaruth. Ce jeune homme de 18 ans a connu un succès fulgurant sur la toile lors de ce confinement.

Ce n’est que cette année qu’il a eu ses premiers 10 000 abonnés sur Instagram. Connu pour ses vidéos humoristiques, il confie qu’il a profité du confinement pour proposer un nouveau concept aux internautes.

« Tout a commencé pour moi avec un clash Réunion-Maurice sur le live de Mr Preestige. » Depuis, il a gagné en popularité.

« J’ai commencé à faire des clashs entre Mauriciens en live, juste pour le fun. Puis, cela a pris de l’ampleur. J’invite le public à voter dans les commentaires lors des clashs. »

Il fait des clashs pratiquement tous les jours depuis le début du confinement. Aujourd’hui, il a 50 000 abonnés. Il a atteint ce chiffre en à peine trois semaines.
« J’ai beaucoup de demandes tous les jours. Certaines vidéos ont enregistré 10 000 vues en live, notamment Baron et Tobias. Lorsque le live prend de l’ampleur, je l’arrête et je reprends un autre jour pour garder les abonnés en haleine. » Un live peut durer jusqu’à sept minutes.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !