Economie

Production d’oignons : les petits planteurs prévoient une baisse drastique cette année

Production d’oignons Les petits planteurs ont repoussé la récolte d’oignons.

Le pays récoltera cette année moins d’oignons comparé à l’an dernier, estiment les petits planteurs. Raison : manque de semences et un climat pas favorable. La récolte a également été repoussée pour le mois prochain.

«Si l’année dernière, nous avons enregistré une production de 1 600 tonnes d’oignons, nous prévoyons cette année une récolte ne dépassant pas les 400 tonnes », indique Rajdeo Kissoonah, secrétaire de la Mauritius Agricultural Marketing Cooperative Federation qui évoque également un retard de la récolte. Au lieu du mois d’août, la moisson se fera le mois prochain. Il explique que c’est dû « au processus d’importation. En raison d’un manque de semences ‘Bellarose’ sur le marché local, les planteurs ont dû importer une autre variété –  ‘Noflay’ – de France. » Et de poursuivre : « Notre fédération, qui regroupe 585 planteurs dans la région de l’Est, a cultivé seulement 60 arpents cette année au lieu de 200 arpents ».

Conditions climatiques

La baisse de la production est aussi due au climat, précise Rajdeo Kissoonah. « Cette année, les conditions climatiques n’étaient pas favorables. » Manicon Mardamootoo, président de La Chaumière Agricultural Marketing Cooperative Federation à Rose-Hill, abonde dans le même sens. « Nous avons eu l’hiver en avance. Le froid se fait toujours sentir alors que la culture d’oignons a besoin de chaleur. Si le froid persiste, la récolte est attendue à la fin du mois d’octobre ou au début de novembre. »

À La Chaumière, la fédération cultive les oignons sur une superficie de 80 arpents et enregistre une production moyenne de 400 à 500 tonnes chaque année. « Toutefois, cette année nous n’avons cultivé que 20 arpents et nous attendons une production d’environ 25 tonnes. »

De Rs 22 000 à Rs 24 000 la tonne cette année

Beny Ramcharan, l’assistant-General Manager de l’Agricultural Marketing Board (AMB), indique que l’année dernière le pays a récolté 5 134 tonnes d’oignons. Il estime que les petits planteurs connaîtront une baisse de production, mais que les grands groupes devraient produire la même quantité.  Afin de soutenir les planteurs, l’AMB achètera cette année des oignons à Rs 24 000 la tonne comparé à Rs 22 000 la tonne en 2017.  Pour les oignons ‘toupi’, le prix est passé de Rs 28 000 à Rs 33 000 la tonne.