Live News

Pravind Jugnauth : «la liberté d’expression n’est pas un chèque en blanc pour provoquer la haine raciale»

La Judicial and Legal Provisions Act et les amendements apportés à l’Information and Communication Technologies Act étaient au centre du discours du Premier ministre, ce lundi 12 novembre. « Nous élargissons l’espace démocratique. La liberté d’expression n’est pas un chèque en blanc qui sert à provoquer la haine raciale », a déclaré Pravind Jugnauth. Il prenait la parole lors de l’inauguration d’un village hall à La Flora, cet après-midi. 

Le chef du gouvernement est aussi revenu sur les accusations selon lesquelles les autorités à Maurice ont sollicité le gouvernement de Dubaï pour la déportation du Facebooker Shameem Korimboccus. « Nous n’avons pris aucune décision en ce sens, je n’ai pas de temps à perdre » a rétorqué le Premier ministre. 

Autre sujet abordé : les projets d’infrastructures. Pravind Jugnauth a fait ressortir que son gouvernement utilise les fonds disponibles de manière à pouvoir financer de grands projets. « Il nous faut des projets qui sont réalisés dans l’intérêt du peuple. Pendant de nombreuses années, l’argent est allé dans un coffre… » 

Pravind Jugnauth a, au passage, critiqué l’ancien régime. « C’est du bluff, certains viennent dire qu’ils vont changer votre vie en 10 jours, avant ils avaient promis de le faire en 100 jours ».