Live News

Info ou intox : comment reconnaître une «fake news» ?

Christina Chan-Meetoo, Senior Lecturer à l’Université de Maurice.

Des fake news (fausses nouvelles) pullulent sur plusieurs réseaux sociaux, encore plus peut-être ici depuis l'apparition du Covid-19 en décembre. Beaucoup profitent de cette crise sanitaire pour faire circuler des infos totalement fausse ou douteuse.

Maurice n'est pas en reste, de nombreux internautes nous envoient quotidiennement des liens, des captures d’écrans ou des messages partagés sur divers plateformes de reseaux sociaux sur le coronavirus. Parmi, un message qui a circulé sur WhatsApp à propos du décès de trois membres d'une même famille par le coronavirus. Il n'en était rien. Certains ont aussi propagé des rumeurs d'émeutes près d'un supermarché à Riche-Terre et à Baie-du-Tombeau après l'annonce du 'complete lockdown' par le Premier ministre le 25 mars dernier.

La loi est très sévère en ce qu'il s'agit de la diffusion de fausses nouvelles. Tout contrevenant trouvé coupable est passible d'une amende ne dépassant pas les Rs 1 million et d'une peine allant jusqu'à dix ans de prison.

À l’ère numérique ou il n’y a pas forcement de contrôle soutenu de contenus sur l’internet et où le partage rapide des informations est courant, est-il facile de trier le bon grain de l’ivraie ? 

Pour vous aider, nous avons posé quelques questions à Christina Chan-Meetoo, Senior Lecturer à l’Université de Maurice. Elle y est chargée de cours en communication et journalisme. « Il faut éviter de partager des informations venant de sources douteuses », affirme-t-elle. Elle répond à nos questions :

Quel est le danger des fausses nouvelles ?
Les 'fake news' peuvent créer de l'angoisse et pousser les gens à prendre des décisions irrationnelles, semer la panique, créer de la méfiance voire la violence entre les groupes ou et même déstabiliser une société. C'est un danger réel. 

Comment reconnaître une fausse nouvelle ? 
Il y a des indices comme des sources suspectes, le nombre de fautes et des noms de sites assez bizarres quelques fois. Certains sites essayent aussi d’imiter les sites d’informations fiables en modifiant un peu leur nom. Les « fake news » cherchent surtout à créer de l'émotion, avec l'impulsion de repartager l'information tout de suite. Il ne faut surtout pas lire uniquement les titres ou les résumés, qui peuvent être trompeurs. Car certains médias les utilisent pour du 'clickbait' et cherchent surtout à gonfler leur audience. Il faut aussi se demander quelles sont les sources utilisées pour écrire l'article et comment l'information a été obtenue. Idéalement, on doit également contre-vérifier l'information.

Comment lutter contre les fake news ?
C'est une lutte importante mais très difficile. Les réseaux sociaux ne font qu'amplifier ce phénomène en rendant la diffusion virale et très rapide. Il faut donc surtout éviter de partager des informations venant de sources douteuses.

Il faudrait que les plateformes aient un meilleur contrôle de la situation, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui en dépit de leurs efforts en ce sens. 

Je crois que la responsabilité doit donc être partagée avec tous les acteurs principaux dans les media.

Il y a aussi un gros travail de 'media literacy' à faire. Il faut s'éduquer à entretenir une bonne hygiène informationnelle, tout comme on prône une bonne hygiène alimentaire.

Il faut surtout éviter de partager des informations de sources douteuses.

Des outils à portée de main pour vérifier vos informations

Il y a des méthodes et des outils pour vérifier les informations de différents types, que ce soit des chiffres, des images ou des vidéos. Par exemple, on peut retracer la source originale d'une photo avec des outils tels que TinEye ou RevEye, pour savoir si elle n'est pas juste une reprise d'une vieille photo pour illustrer un pseudo-événement contemporain. 

Voici aussi quelques sites en ligne, que les internautes peuvent consulter pour savoir s'ils ont affaire à de fausses nouvelles : 

  • FactCheck.org
  • AFP Fact Check
  • PolitiFact
  • Les Décodeurs du journal Le Monde
  • Africa Fact Check

Pour le coronavirus, il faut vérifier sur le site de l'Organisation Mondiale de la santé, www.who.int

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !