Economie

IBL : revenus et profits sous-jacents en hausse

Arnaud Lagesse Arnaud Lagesse, CEO du groupe IBL

Les revenus du conglomérat IBL ont grimpé de 6 % pour atteindre Rs 29,8 milliards pour les neufs mois se terminant à fin mars dernier. Le bénéfice sous-jacent, profit avant taxe et excluant les autres gains et pertes, a aussi avancé de 6 % pour atteindre Rs 1,97 milliard. Les recettes des opérations des filiales se sont élevées à Rs 2,13 milliards, un niveau stable semblable à la période correspondante l’année dernière. Cependant, en raison d’autres gains et pertes non récurrents de Rs 987 millions, le résultat comptable avant impôt a diminué à Rs 1,89 milliard.

Le chiffre d’affaires et les bénéfices du pôle bâtiment et ingénierie ont progressé grâce à des projets d’infrastructures publiques en cours. Cependant, ceux du business contracting ont été inférieurs à cause du non-renouvellement des projets de rénovation d’hôtels comme cela a été le cas l’année dernière. Le Chantier naval de l’ocean Indien (CNOI) a toutefois généré une plus grande marge bénéficiaire pour ses activités de réparation et de maintenance. Néanmoins, cette avancée a été neutralisée par un ralentissement dans la construction navale. Au final, le CNOI a généré des profits stables au cours de cette période. 

Le segment commercial a été conforté avec un chiffre d’affaires supérieur de Winner’s qui a opéré avec davantage de supermarchés, avec l’acquisition de Monoprix et Shoprite. Cependant, les profits ont été affectés par les coûts de restructuration et l’expansion commerciale.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !