Actualités

Health Inspector à la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill : la lettre reçue serait «préjudiciable» à sa carrière professionnelle

plaza Le plaignant occupait le poste de « Health Inspector » à la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill.

Il estime que la missive expédiée par la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill à la Local Government Service Commission lui cause d’énormes préjudices à sa carrière. Cet « Health Inspector » réclame à la mairie Rs 500 000 de dommages devant la cour civile intermédiaire.

La lettre expédiée le 23 mars 2018 par la mairie des villes-sœurs à la Local Government Service Commission (LGSC) fait suite à un procès au pénal initié contre cet Health Inspector en cour de Rose-Hill. Il répondait d’une accusation de « molesting a public officier». Cela en vertu de l’article 3 (1) (a) (2) de la Public Official Protection Act. Cet employé de la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill a plaidé coupable de l’accusation et s’en est sorti avec une amende.

Toutefois, ce procès lui a valu une lettre que la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill a adressée à Local Government Service Commission.

La lettre se lit comme suit :  « You are hereby requested to be very cautious  and not get involved in controversial, criminal or illegal cases as employees contravening the law will be severely dealt by the commission and may ultimately be dismissed from the Local Government Service. I would like to draw your attention to the effect that you would project a good image of yourself band chat of this council».

« Mise en demeure »

Le plaignant souligne que cette lettre l’a énormément affecté et qu’il a dû suivre un traitement en raison du stress qui a causé des complications de santé. Il a pris deux jours de repos à partir du 16 avril 2018.

Le Health Inspector se défend et affirme que, dans cette affaire au pénal, il a été une victime. Il dit avoir été malmené alors qu’il effectuait son travail et a été contraint à plaider coupable, le 10 février 2016, en cour de Rose-Hill. Il a écopé d’une amende.

« La correspondance de la marie de Beau-Bassin /Rose-Hill à LGSC m’a été préjudiciable et a eu une incidence sur ma carrière. Cela aura un effet néfaste sur une promotion future. »

Le 19 avril 2018, il a fait servir une mise en demeure à la mairie des villes-soeurs pour réclamer l’annulation de la lettre datée du 23 mars 2018 et de lui payer Rs 500 000 de dommages pour préjudices subis. La mairie a fait fi de sa requête.

D’où la réclamation de Rs 500 000 logée contre la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill en cour intermédiaire. La Local Government Service Commission est citée comme codéfendeur dans cette plainte. Le procès sera appelé sur la forme le 29 octobre.

Le Health Inspector a retenu les services de l’avoué Kaviraj Bokhoree.