Live News

Emplois : ces projets liés à la formation dans les Tic

Le secteur des Technologies de l’Information et des Communication (Tic) est pourvoyeur d’emploi à Maurice. Mais il nécessite des compétences techniques qui évoluent rapidement. A Maurice, les employeurs ne cessent de souligner l’écart entre le niveau des formations académiques et leurs besoins en compétences. Pourtant des initiatives sont lancées pour combler cet écart et pour former la main d’œuvre mauricienne. Le Défi Plus fait le point sur certains de ces projets.


Cyberskills

Viv Padayatchy (debout à droite) s’adressant aux étudiants.
Viv Padayatchy (debout à droite) s’adressant aux étudiants.

Selon Viv Padayatchy, General Manager de Cybernaptics, les étudiants qui sortent des universités doivent bénéficier de formations professionnelles avant de pouvoir intégrer des entreprises du secteur des Tic. C’est pourquoi la firme qu’il dirige, Cybernaptics, a créé Cyberskills, un centre de formation professionnelle. Les deux entités ont tenu une journée portes ouvertes ce mercredi 17 février 2021 dans leurs locaux à Mer Rouge. 14 étudiants de l’Université de Maurice (UoM) y ont participé afin de se familiariser avec les deux entreprises qui pourraient les accueillir à l’avenir pour des stages.

« La formation que reçoivent les étudiants à l’université est par défaut une formation académique. Cyberskills leur offre une formation professionnelle en complément. La formation académique est nécessaire en entreprise, c’est la base. Mais elle n’est pas suffisante. Il faut que les étudiants obtiennent une formation professionnelle pratique pour leur permettre d’entrer directement dans des projets et de devenir productifs », commente Viv Padayatchy dans une déclaration au Défi Plus à l’issue de la journée portes-ouvertes.

Les formations au sein de Cyberskills peuvent durer de quelques jours à plusieurs mois. « Si par exemple quelqu’un veut devenir un spécialiste en cybersécurité certifié CISM (Certified Information Security Manager), la formation sera d’un à deux mois, voire même six mois car souvent ces cours se font en temps partiel en parallèle d’un emploi. Il y a aussi des cours pratiques de quatre à cinq jours qui débouchent sur des certifications. Tout dépend du programme. Par exemple si on veut former des ingénieurs à une technologie particulière, il suffit de quelques jours car nous n’allons pas leur apprendre la base. Les formations de Cyberskills ne sont pas réservées aux employés ou futur employés de Cybernaptics », soutient le General Manager de Cybernaptics. 


Le secteur des Tic en chiffres

Selon les derniers chiffres disponibles auprès de Statistics Mauritius, en 2019 16 162 personnes étaient employés dans le secteur des Tic à Maurice. Parmi ces employés, on compte 7 838 femmes et 8 324 hommes. Ils travaillent dans 122 entreprises employant au moins 10 personnes. Ces chiffres sont stables par rapport à 2018. Il faut attendre les chiffres de 2020 qui seront publiés au courant de l’année 2021 pour connaitre l’évolution de cette tendance notamment dans le contexte de la crise de la Covid-19.


UoM

La laboratoire de robotique lors de son inauguration.
La laboratoire de robotique lors de son inauguration.

L’UoM se développe pour combler l’écart entre le niveau de ses formations dans le secteur des Tic et la demande des employeurs. Ce jeudi 18 février 2021, l’UoM et Ceridian Mauritius Ltd ont lancé l’Innovation Lab au Core Building, Ebène. Cette infrastructure est le fruit d’un accord de principe conclu en juillet 2019 entre l’UoM et Ceridian Mauritius Ltd.
Peu avant, le 5 février 2021, la Faculty of Information, Communication and Digital Technologies (FoICDT) a inauguré son laboratoire de robotique au campus de Réduit. Il est à la disposition des étudiants notamment pour les projets de dernière année. L'infrastructure est également utilisée pour la recherche dans les domaines de la robotique et des objets connectés. « L'objectif de ce laboratoire est de permettre aux étudiants de développer des solutions aux problèmes d’intérêt national tout en développant leurs compétences. Ce laboratoire ne vient pas trop tard, c’est un plus  pour les formations que nous donnions déjà à travers des logiciels et des simulateurs. Le laboratoire est une étape supérieure. Nous lançons un appel au secteur privé d’investir dans des projets d’intérêt national », a commenté Kavi Kumar Khedo, doyen de la FoICDT, lors de la cérémonie d’inauguration.


Le Wagon

L’équipe du Wagon lors de la cérémonie d’inauguration.
L’équipe du Wagon lors de la cérémonie d’inauguration.

Enfin, notons l’inauguration du Wagon au Vivéa Business Park à St Pierre le 10 février 2021. Le Wagon est un centre de formation français de coding, c’est-à-dire de programmation web. Un partenariat a été signé entre le Wagon et Honoris United Universities représenté à Maurice par Honoris Educational Network. Pour rappel, le wagon proposera prochainement à Maurice des formations de coding. Les participants peuvent se former aux métiers de programmeur web et de data scientist. Les formations sont intensives et durent neuf semaines en temps complet ou 24 semaines en temps partiel. Les formations sont destinées aux jeunes qui veulent devenir développeurs web, aux travailleurs qui veulent se reconvertir et se tourner vers la programmation, ainsi qu’aux entrepreneurs qui veulent ajouter une corde à leur arc. Il n’y a pas de critères minimum pour intégrer le Wagon, il suffit d’être majeur et « très motivé ». Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en coding. 30 élèves peuvent intégrer chaque promotion. Pour les premières formations, les professeurs sont issus de la maison-mère du Wagon en France. Certains élèves formés à Maurice seront ensuite appelés à former les promotions suivantes.

Le Wagon a formé plus de 10 000 étudiants dans 20 pays. Le centre de formation indique que 94% des lauréats ont reçu une offre d'emploi, ont commencé une carrière en tant que freelance ou ont créé leur propre entreprise dans les six mois suivant la fin de leur formation. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !