Live News

Cybersécurité : deux étudiants mauriciens rehaussent la sécurité d’internet

Keelan Cannoo et Jeevesh Rishi Dindyal.

Deux jeunes Mauriciens de l’UoM ont développé un algorithme qui protège les sites internet sécurisés du piratage par des ordinateurs quantiques.

Ils prouvent que Maurice est un vivier de talents pour les métiers du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Deux étudiants mauriciens de l’université de Maurice (UoM) collaborent à mieux sécuriser les données sur internet face aux futurs ordinateurs quantiques. Keelan Cannoo et Jeevesh Rishi Dindyal travaillent sur un algorithme de cryptographie résistant aux ordinateurs quantiques. 

« Les algorithmes actuels de cryptographie sont basés sur des problèmes de mathématiques difficiles à craquer. Mais les ordinateurs quantiques, qui sont surpuissants, disposent d’un algorithme capable de craquer ces problèmes mathématiques assez facilement. La sécurité informatique sera donc à risque quand il y aura des ordinateurs quantiques stables d’ici une dizaine d’années », soutient Keelan Cannoo dans une déclaration au Dimanche/L’Hebdo.

L’étudiant explique que l’algorithme de cryptographie qu’ils ont développé va permettre notamment de sécuriser les sites internet https. Ces sites sont sécurisés mais des ordinateurs quantiques pourront déchiffrer le cryptage https et ainsi accéder aux données personnelles des internautes qui s’y connectent. 

« Le problème est urgent car, bien que les ordinateurs quantiques ne puissent pas actuellement craquer les sites https, on peut stocker le trafic internet. Il sera alors possible de le déchiffrer une fois que la technologie sera au point. Les sites internet qui seront équipés de l’algorithme de cryptographie résistant aux ordinateurs quantiques ne pourront pas être piratés », précise Keelan Cannoo, qui souligne le soutien du Dr Jeetendranath Seetohul, Senior lecturer à l’UoM, et du collectif Cyberstorm.mu.

Les ordinateurs quantiques sont capables de calculer plusieurs milliers de fois plus rapidement que nos actuels PC. Concrètement, nos ordinateurs utilisent la technologie binaire pour effectuer leurs calculs, c’est-à-dire des bits composés des chiffres 0 et 1. L’ordinateur quantique superpose les valeurs dans chaque bit. Il se retrouve ainsi avec ce qu’on appelle un « qbit ». Selon les experts, cette technologie permet, par exemple, de trouver n’importe quel code de carte bancaire en quelques secondes, alors qu’il faudrait des jours à un ordinateur classique pour enchaîner l’ensemble de toutes les compositions possibles.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !