Editor's-choice

Les filles Hanoomanjee au cœur de la polémique

Les filles de la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, sont sous les feux des projecteurs. Sheila Hanoomanjee fait polémique en raison des biscuits qu’elle vend à la Mauritius Duty Free Paradise. Quant à sa sœur Naila, elle avait fait parler d’elle en 2015, quand elle a été recrutée comme Chief Executive Officer à la State Property Development Company.

Naila Hanoomanjee : un recrutement controversé

Son recrutement en tant que Chief Executive Officer (CEO) de la State Property Development Company (SPDC), une compagnie d’État, en novembre 2015, avait fait des vagues. Les autorités avaient alors assuré que Naila Hanoomanjee « avait été recrutée uniquement sur la base de ses compétences ». La Speaker avait, elle, laissé entendre que sa fille « avait postulé pour un poste après un appel à candidatures et on a finalement estimé qu’elle était la meilleure pour ce job, de par ses qualifications et son expérience ».

Naila Hanoomanjee a encore fait parler d’elle en 2016 pour avoir siégé sur le Board d’Heritage City Company Ltd. Elle aurait été une pièce maîtresse, aux côtés de Gérard Sanspeur, conseiller de l’actuel Premier ministre Pravind Jugnauth, dans l’annulation du projet soutenu par sir Anerood Jugnauth et Roshi Bhadain. Par la suite, elle a été propulsée au poste de CEO de la SPDC, au sein de Landscope Mauritius.

En pleine controverse des biscuits, H&B Co Ltd, la compagnie du partenaire de Naila Hanoomanjee, Lee Stephen Bratton, a changé d’adresse dans la matinée du jeudi 23 février. En effet, cette compagnie, qui offre des services en Quantity Surveying, avait, jusqu’à mercredi, la même adresse que Rum & Sugar Ltd, soit 15 Goldcoast Complex, Kalimaye Road, Flic-en-Flac. Elle a déménagé en fin de semaine et se situe désormais à Beau-Bassin.

Maya Hanoomanjee : «On a estimé qu’elle était la meilleure»

Sheila Hanoomanjee : des biscuits au goût amer

Elle est l’unique actionnaire et directrice de la compagnie Rum & Sugar Ltd, incorporée le 21 juillet 2016. Dans son édition du 8 février, Le Défi Quotidien a révélé que cette compagnie agit comme fournisseur de biscuits auprès de la Mauritius Duty Free Paradise (MDFP), qui gère les boutiques hors-taxes de l’aéroport de Plaisance. Selon le Registrar of Companies, l’adresse de Rum & Sugar Ltd est le 15, Goldcoast Complex, Kalimaye Road, Flic-en-Flac, qui est aussi la résidence officielle de Maya Hanoomanjee.

Face aux critiques sévères du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, en conférence de presse, Sheila Hanoomanjee réagit dans un premier temps par voie de communiqué, puis dans un entretien accordé à Radio Plus. La fille de la Speaker de l’Assemblée nationale nie avoir bénéficié d’un quelconque traitement de faveur en décrochant ce contrat auprès de la MDFP. Elle affirme que ses biscuits sont « un produit unique et novateur qu’elle a commencé à développer à titre personnel, il y a trois ans ». Sheila Hanoomanjee argue également que, « au-delà des biscuits, le client achète surtout un coffret souvenir de Maurice, au design séduisant, faisant état de l’histoire du pays ».

Entre-temps, des biscuits de Rum & Sugar Ltd, cette fois « made in UK », font parler d’eux du côté de la mairie de Quatre-Bornes. Le maire Atmaram Sonoo, « après les avoir goûtés à sa satisfaction», en a acheté 20 coffrets pour les offrir aux conseillers municipaux. Interrogé sur le prix auquel la mairie a acheté ces coffrets de biscuits, il a répliqué que « cela concerne le Procurement Committee de la municipalité ».

Dans l’entretien que Sheila Hanoomanjee a accordé à Michael François sur Radio Plus, elle a affirmé que ses détracteurs « essaient de tirer un capital politique de son patronyme et abuser de la crédulité de ceux qui sont à leur écoute ».

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !