Campagne de sensibilisation : l’équipe PMO-CSU à Grand-Baie

Par Jean-Laurent Moothooveeren O commentaire
PMO-CSU

L’équipe de la Prime Minister’s Office et de la Citizen Support Unit a poursuivi sa deuxième campagne de sensibilisation « PMO-CSU debarkcotou! » Une vingtaine d’officiels ont ainsi installé leur quartier au Super U de Grand-Baie le samedi 3 mars de 13 h 30 à 15 heures, pour recevoir les plaintes des citoyens, distribuer des pamphlets et traiter les cas en direct à la radio dans l’émission « Ou Demars Nou Priorite ».

«Cette mission sur le terrain est essentielle », a expliqué Mme Bilkiss Rajahbalee-Cader, Deputy Permanent Secretary, et responsable de l’unité créée le 28 avril 2017 à l’initiative du Bureau du Premier ministre. Le but du Prime Minister’s Office et de la Citizen Advice Unit est d’analyser les besoins de ceux qui sollicitent les services de l’État, des collectivités locales ou sollicitent des conseils auprès des autorités concernées. Chaque région a sa spécificité. « Nous avons été à Saint-Pierre le mois dernier. Il est évident que les besoins/problèmes des habitants de la région de Grand-Baie et du Nord diffèrent de ceux de Moka. »

À l’antenne de KoolFM, Hashley Cornet et Girty Eleonore ont abordé les doléances les plus courantes notées par la Citizen Support Unit à travers son portail et les Citizen Advice Bureau dans le Nord.

Selon Prembhoodas Ellayah, président du conseil de district de Rivière-du-Rempart, le passage du cyclone Beguitta a mis en relief des problèmes récurrents dans le Nord : inondations des cours et maisons, drains inadaptés, problème de logements, terrains en friche, abandonnés, allocations non perçues par des familles démunies, conflits entre voisins.

L’interaction entre la CSU Unit et les services du conseil de district permet d’apporter des actions plus appropriées et surtout, d’assurer le suivi des mesures initiées (à travers les tickets émis par le portail CSU.mu) et d’apporter des corrections si besoin, a déclaré Prembhoodas Ellayah. Ce dernier a annoncé des projets d’infrastructures (drains, amélioration des routes) et de logement qui seront réalisés avec l’aide des autorités centrales (NDU). Il a aussi souligné la nécessité de revoir la politique de développement dans la région.

« Une étude du conseil après le passage de Berguitta a démontré que de nombreuses constructions, avec l’aplanissement des terrains et l’épierrage des terres agricoles en supprimant les drains naturels, sont aussi responsables des inondations qui ont gravement affecté des habitants du Nord », a-t-il relevé.

S’agissant des problèmes de fourniture en eau, Dutt Jinerdeb, DPS au ministère de l’Énergie, a exposé le plan de water tank supply offert aux ménages percevant moins de Rs 25 000 pour assurer le stockage de l’eau. « Plus de 120 km de conduites (pour un coût de Rs 1 milliard) ont été remplacés par la CWA pour une fourniture adéquate. Trente-quatre autres projets seront mis en oeuvre d’ici à 2019, soit le remplacement de 440 km de conduite dans l’île pour Rs 8,7 milliards. »

Autres plaintes reçues au CAB de Grand-Baie : la présence de taxis-marrons, une demande de transfert de l’arrêt du bus ‘express’ vers Port-Louis ; des dépôts de déchets dans les rues ou l’absence d’éclairage. Ont aussi été évoqués les nombreux conflits de voisinage : non-respect de la distance de balisage, muraille trop haute, tapage nocturne, obstruction des voies d’accès, des problèmes qui requièrent un comportement plus responsable. «  Si les citoyens refusent la médiation des autorités, cela finit en conflits qui prennent des années à résoudre devant les tribunaux », a rappelé Prembhoodas Ellayah.

Bilan de la journée : 60 requêtes ou suivis de plaintes notés. Depuis sa création en avril 2017, le portail CSU.mu a reçu plus de 33 000 requêtes (dont 64 % ont été traitées). Le 31 mars prochain, la PMO-CSU débarque au Winner’s de Bambous.