Banditisme : un multirécidiviste enlève, séquestre et agresse sa concubine

Par Irshaad Olitte O commentaire
Hans H

Multirécidiviste Hans H., a montré une fois encore ce dont il est capable. Il a enlevé une jeune femme sur la voie publique avant de la séquestrer. Il a ensuite fait face à une brigade policière venue libérer la jeune femme aux abois. Un scénario digne d’un polar américain.

Cette fois, c’est son ex-compagne âgée de 26 ans avec qui il a vécu pendant 4 ans et demi, qui l’a dénoncé. Les faits remontent au samedi 14 avril.  Alors qu’elle marchait dans les rues de Curepipe, cette jeune femme explique que son ex-compagnon Hans H., âgé lui de 31 ans, s’est approché et l’a immobilisée.

Il la forcée à entrer à bord d’un autobus. Sous la menace il la réduite au silence : « Pa krie,  pa koze, sinon to mor ».  Elle n’a eu d’autre choix que d’obéir. Une fois à Beau-Bassin, tous deux descendent du bus, direction, le domicile de Hans.

Une fois arrivé chez lui, Hans prend son téléphone et appelle le père de la jeune femme. Il se montre menaçant : « Monn gayn to tifi to pa pou kapav fer mwa narien, monn fini gayn match la. » Puis il pose l’appareil. La jeune femme se rend compte qu’il n’avait pas raccroché.  Elle s’empare du cellulaire et lance un cri de détresse : « Papa mo an danze, telefonn lapolis. » Sans perdre de temps, son père s’est exécuté.

Les policiers ont alors monté une opération sous la supervision de l’ASP Bhaukaurally et du chef inspecteur Earally. Une fois sur place, ils somment les occupants de la maison d’ouvrir la porte. C’est Hans H. lui-même qui fait son apparition. Il affirme qu’il n’y a « aucun problème ». Mais juste à cet instant, la jeune femme se montre à la fenêtre. Elle lance des signes de détresse. Mais son geste n’échappe pas à Hans. Celui-ci referme la porte au nez de la police et après l’avoir verrouillée se précipite vers la jeune femme..

À l’extérieur, les policiers peuvent entendre du bruit. Ils décident de faire appel aux pompiers. Ceux-ci, une fois sur place, forcent la porte. Pour ne pas se faire arrêter, Hans préfère prendre la fuite. Il se rendra par la suite à l’hôpital psychiatrique.

La jeune femme a porté plainte contre lui pour agression et séquestration.

Mais après avoir eu sa décharge de l’hôpital   Hans a été arrêté et inculpé de séquestration devant le tribunal de Rose Hill. La police a objecté à sa remise en liberté. Il nie les accusations portées contre lui et affirme que la jeune femme l’avait suivi « de son plein gré ».

Outre diverses condamnations pour des vols, Hans H. est accusé de trafic de drogue. Il fait aussi face à un autre procès pour séquestration sur une autre femme. Une affaire qui remonte à l’année dernière.