Live News

Allez les filles !

laureate Des lauréates du QEC de la cuvée 2017. Les chiffres de Statistics Mauritius montrent que les filles font mieux que les garçons aux examens du SC et du HSC

Vous avez dit sexe faible ? Comme c’est bizarre !  Elles se font… fort de nous prouver le contraire. Dans presque tous les domaines et même si leur mérite n’est pas tout le temps reconnu à sa juste mesure au niveau des salaires.

Le saviez-vous ? Ce jeudi 11 octobre, nous observons la Journée internationale de la fille. Sous le thème « Avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles »

A Maurice, les chiffres démontrent que l’accès à l’éducation pour les filles a été démocratisé ces dernières années. Selon les chiffres de Statistics Mauritius, à mars 2018, des 26 183 enfants qui fréquentent les écoles préprimaires, 49% sont des filles. 89 642 élèves fréquentent les écoles primaires, dont 49.7% de filles. Dans le secondaire, des 110 715 élèves inscrits, les filles représentent 48%.

Plus brillantes que les garçons

Les chiffres des derniers examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC), du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC) le démontrent : les filles sont beaucoup plus performantes que les garçons à l’école.

Pour le PSAC de 2017, 15 352 candidats avaient été enregistrés, soit 6 910 garçons et 8 442 filles. Des 10 990 candidats qui ont réussi aux examens, 67.2% étaient des garçons contre 75.2% des filles.

L’examen du PSAC n’est pas une exception. Les filles ont montré qu’elles pouvaient faire mieux que les garçons aux examens du SC et du HSC durant ces trois dernières années, soit en 2015, 2016 et 2017. Comme le montre le tableau ci-dessous (% représentant le pourcentage de réussite)

  SC     HSC
2015          74.4 % filles contre 67.9 % garçons 77.8% filles contre 72% garçons
2016          75% filles contre 68.5% garçons 78.7% filles contre 70.9% garçons
2017         75.2% filles contre 67.2% garçons 77.9% filles contre 69.5% garçons

 

eleves
Les chiffres démontrent que l’accès à l’éducation pour les filles a été démocratisé ces dernières années

Dans le monde du travail

Même si de plus en plus de femmes sont actives dans le monde du travail, elles perçoivent des revenus moindres. Statistics Mauritius précise que « Average income tends to be lower for women than men – Rs 16,800 against Rs 22,300 monthly in 2017. »

Occupant le même poste qu’un homme au sein d’une entreprise, une femme ne perçoit que 73% de la paie de son collègue…Dommage !

femmes
Si de plus en plus de femmes sont actives dans le monde du travail, elles perçoivent moins de revenus

Question à Emma Perrine, lauréate côté Economie au niveau national, cuvée 2017.

emma perrine

Selon toi, est-ce-que les filles ont autant de chances que les garçons concernant l’accès à l’éducation et le développement professionnel ?

« D’après mes observations et ce que je lis dans les medias, je constate que la situation de la femme s’est améliorée ces dernières années en ce qu’il s’agit de leur épanouissement dans l’éducation et le monde du travail.

Beaucoup plus de filles poursuivent leurs études supérieures et il y a une hausse de la participation féminine dans la main-d’œuvre sur l’échelle mondiale.

L’émancipation de la femme et le changement des attitudes font que la femme occupe une place plus importante dans le développement d’un pays.

Les femmes ont fait leur preuve et sont prisées par les employeurs. D’ailleurs, le taux de réussite chez les filles est généralement plus élevé que chez les garçons.

Cependant même s’il y a un changement positif au niveau de l’égalité des genres dans l’éducation et le milieu professionnel, les indications mondiales restent insatisfaisants. »

Jouer Mega Millions