Techno

5G : la génération ultraconnectée

Les voitures seront toutes connectées avec les capteurs sur route.

La 5G a fait ses premiers pas dans le monde. Cette nouvelle génération de normes de réseau mobile est sur toutes les lèvres. La 5G est annoncée comme une rupture avec tout ce que vous connaissez des technologies numériques actuelles.

Plusieurs concepteurs ont d’ailleurs déjà lancé des smartphones qui utilisent le réseau 5G, malgré le fait que la présence de la 5e génération est quasi nulle. Nous en sommes qu’à la première phase. Les infrastructures dédiées à la 5G viendront peu à peu bouleverser le quotidien des personnes. À Maurice, cette technologie n’est encore qu’au stade embryonnaire. Les deux exemples concrets d’une application de la 5G est le projet contesté du Safe City. La 5G est également l’élément manquant pour vraiment développer le thème Smart City.

L’application de la 5G est très vaste. Alors que la société se numérise dans son ensemble, la 5G tombe à point nommée pour offrir une seconde jeunesse aux communications mobiles, même si la 4G n’est elle-même pas encore pleinement arrivée à maturité.

La 5G, c’est quoi ?

La 5e génération de technologie de réseau mobile a été conçue pour répondre à la très grande croissance des données et à la connectivité de la société moderne. Avec un haut débit, elle devrait être 100 fois plus rapide que la 4G. Imaginez de pouvoir télécharger un film de 30 gigabits en 3 minutes. La 5G absorbera aussi la croissance exponentielle des besoins en trafic mobile. Elle permettra également de faire face aux besoins de l’Internet des objets qui connectera des milliards d’appareils entre eux et sera le support des innovations de demain. Elle permettra à l’utilisateur à se connecter avec plus de monde, avec tous les objets équipés d’intelligence artificielle (IA) et les transmissions seront bien plus rapides que le réflexe humain. L’élimination de la latence permettra ainsi au monde d’évoluer avec l’intelligence artificielle et la robotique.

C’est la 5G qui est appelée à réconcilier le numérique et les usagers. Plusieurs secteurs économiques vont également profiter de ses bienfaits. Avec les spécificités de la 5G, tout sera programmé pour fonctionner à l’optimum des capacités. La robotique dans les usines fera grimper la productivité. Mais ce qui est le plus étonnant est que la 5G permettra d’éliminer les bouchons et de prévenir les accidents de la route. Les véhicules deviendront autonomes, basés sur une réalité virtuelle et avec un temps de réaction qui pourrait dépasser celui du cerveau humain (avec une latence de 1 milliseconde et une fiabilité de 99,99 %). Les voitures seront toutes connectées avec les capteurs sur route. Une voiture conduite par l’IA pourra rouler à 200 km/h sans risques de collisions. 

L’application de la 5G se fera aussi dans le cadre de la médecine. Les opérations se feront par des robots, commandés par les meilleurs médecins, même s’ils se trouvent dans d’autres pays. Le robot retranscrira les actions du médecin à l’identique au même moment. Des opérations pourront même se faire sur les lieux de l’accident, dans l’ambulance. Ainsi pas besoin de risquer des vies en transportant le patient à l’hôpital.

Dans plusieurs pays, certaines voix se sont élevées contre les ondes produites par le réseau. Il y aurait des risques sur la santé, car elles seraient plus nocives que la 4G, selon des médecins. Ces allégations ont été balayées d’un revers de main par la commission fédérale des communications des États-Unis. Selon l’agence, les niveaux d’exposition actuels pour les smartphones, les routeurs Wi-Fi et tous les autres appareils émettant des ondes radio sont sûrs. L’organisme précise qu’aucune crainte n’est à avoir quant aux nouveaux appareils équipés de la technologie 5G, y compris ceux utilisant les fameuses ondes millimétriques. Les preuves scientifiques disponibles à ce jour n’appuient pas l’hypothèse d’effets nocifs sur la santé humaine.

Un danger en termes de sécurité nationale et  de protection des données ?

C’est la principale préoccupation des nombreux pays qui envisagent d’utiliser le réseau 5G. C’est d’ailleurs le résultat de la fronde des États-Unis contre l’équipementier chinois Huawei, accusé de faire de l’espionnage. Avec la 5G, les réseaux deviennent beaucoup plus complexes. Avec ce nouveau standard, les opérateurs vont ajouter des équipements et généraliser la virtualisation à tous les étages. Tous ces matériels et logiciels supplémentaires vont faire augmenter la surface d’attaque. À cela s’ajoute le fait que le standard 5G intègre de plus en plus de technologies bien connus par les hackers, cela va faciliter leur travail. Il y a aussi la question des données privées et de leur utilisation. Comme c’est le cas avec le projet Safe City.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor