Live News

Trou-d’Eau-Douce : des vieilles personnes terrorisées par un voleur

Jiany Trompeuse ciblait les personnes âgées. Jean-Claude, 71 ans, a été surpris par le voleur. Le suspect s’en est pris à l’octogénaire en trois occasions.

Jiany Trompeuse, 36 ans, domicilié à Trou-d’Eau-Douce, semait la terreur de la localité. Ses cibles privilégiées : les personnes âgées. Prétextant leur demander un peu d’argent, le trentenaire en profitait ensuite pour bousculer ses victimes, sans défense. Le 19 janvier dernier, il s’en est pris à deux retraités, Hedwige, âgée de 84 ans, et Jean-Claude, 71 ans.

Les limiers de la Divisional Crime Intelligence Unit (DCIU) ont mis un terme aux agissements de Jiany Trompeuse au début de la semaine dernière. Il est passé aux aveux. Ses deux dernières victimes se confient.

Hedwige, Miss pour ceux qui la côtoient, connaît le suspect. « J’habitais non loin de chez lui », explique cette ancienne enseignante de maternelle. « Déjà, à l’époque, il m’avait volé de l’argent. Je m’étais mis à dos sa mère, qui prenait sa défense. Par la suite, j’ai déménagé. » dit-elle. 

Il y a environ un mois, l’octogénaire, qui vit seule, a été surprise une seconde fois par le suspect. « Il était à ma porte et cherchait de l’argent. Je lui ai dit que je n’en avais pas. Je pensais avoir mis le cadenas à la porte, mais alors que j’étais à la cuisine, j’ai entendu du bruit. Quand je me suis retournée, il était derrière moi. Il a sorti un couteau et m’a demandé de lui remettre l’argent de ma pension. Je lui ai dit que je n’avais pas encore reçu ma pension. Là, il est reparti », raconte-t-elle.

Jamais deux sans trois. Voilà que le 10 janvier aux petites heures, Jiany Trompeuse est revenu importuner la vieille dame. « C’était vers les 5 heures. J’ai entendu frapper à la porte. Je suis allée voir et c’était lui. Je lui ai demandé ce qu’il voulait, il m’a une fois encore réclamé de l’argent », relate Hedwige.

Le trentenaire a sorti un couteau, mais cette fois, la porte était cadenassée. « Si ou pa ouver laport mo pou kraz sa vit-la mo rantre, mo fer ou donn mwa kas la par fors », devait-il lancer à la retraitée. Celle-ci s’est mise à crier. Surpris, le suspect a pris ses jambes à son cou.

Le même jour, Jiany Trompeuse s’est rendu à Camp-Toorab, dans le village de Trou-d’Eau-Douce, chez Jean-Claude, un autre retraité. Ce dernier, âgé de 71 ans, vit lui aussi seul dans sa modeste bicoque. « Mo ti leve boner sa zour-la. Ver sizer, mo ti pe fer laprier, monn tann pe krye deor », explique-t-il. Le septuagénaire a ouvert la porte et est tombé nez à nez avec le suspect. Celui-ci ne lui est pas inconnu. « Il travaillait avec mon fils », dit-il.

« Mo dan enn problem-la. Ou ena Rs 100 ou donn mwa ? » devait lancer le trentenaire au vieil homme. Sans hésiter, Jean-Claude a mis la main à la poche. « J’avais Rs 600 sur moi. J’ai sorti Rs 100 pour les lui remettre, mais il s’est jeté sur moi et m’a poussé. Je suis tombé. J’ai failli me fracasser le crâne contre une des marches de l’escalier. Il a mis la main dans la poche de mon pantalon et a pris le reste de l’argent », raconte-t-il.

Toute de suite après, le suspect a pris la fuite. « Mon fils est arrivé. Je lui ai dit de ne pas s’en faire, qu’il ne s’agissait que de Rs 600, mais il est parti à la recherche du voleur », poursuit Jean-Claude.

Le suspect a été appréhendé peu après par la police. Lors de son interrogatoire, il a reconnu s’en être pris à Hedwige et à Jean-Claude. Il avait aussi fait une troisième victime. Le samedi 8 janvier, il avait malmené un vendeur de légumes âgé de 69 ans. Il lui avait volé la somme de Rs 1 000.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !