Live News

Système de surveillance des machines à sous : la MRA lancera une Expression of Interest d’ici fin mars

Ceux qui travaillent dans les casinos du pays ne pourront plus, de connivence avec les joueurs, « trafiquer » les machines à sous. Le Central Electronic Monitoring System for Gaming Machines (CEMS-GM) que la Mauritius Revenue Authority (MRA) veut installer deviendra bientôt une réalité. D’ici fin mars 2021, l’organisme lancera une Expression of Interest en vue de trouver un prestataire pour installer le système. 

Dans le cas des bookmakers, la Gambling Regulatory Authority (GRA) avait déjà fait installer un serveur afin d’avoir à l’œil la cote des chevaux. « Mais c’est la MRA qui le gère », précise un cadre de l’organisme. Autant qu’elle ait son propre serveur, précise-t-il. La MRA entend bien surveiller les machines à sous. Sa démarche s’inscrit dans son souhait de combattre le blanchiment d’argent. Car blanchir de l’argent sale dans des casinos est devenu une pratique courante, selon un ancien cadre de la GRA. « Le modus operandi est simple. Après avoir échangé son argent contre des jetons, le joueur ne mise rien. Il n’encaisse pas non les jetons. Il vient ensuite encaisser le reste. Il n’est jamais seul. Il opère en groupe », affirme-t-il.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !