People

Sivaramen Marday directeur de Garden Makers : quand le design sublime la beauté

Sivaramen Marday Sivaramen Marday fait la part belle aux matériaux naturels et au recyclage.

Basé à Beau-Bassin, Sivaramen Marday, directeur de Garden Makers, entreprend des travaux de jardinage chez des particuliers. Ses créations proviennent des objets qu’il recycle avec persévérance tout en étant à l’écoute de ses clients. Incursion dans son univers floral.

La journée débute tôt pour Sivaramen Marday, fondateur de Garden Makers. On rencontre l’artisan âgé de 50 ans dans son jardin-atelier de toiture à Beau-Bassin. Muni d’une pelle, l’entrepreneur fixe des morceaux de pierre pour la conception de jardins. À l’intérieur de sa maison, où se situe son jardin atelier, on retrouve des objets décoratifs. En outre, le bois est omniprésent dans les quatre coins de sa maison. Un peu plus loin, on voit un meuble de télé spécialement conçu par des palettes recyclées et une balançoire faite de bois et de tissus. À côté, il y a des troncs retravaillés avec des lumières, des statuettes et des pierres.

La passion de Sivaramen Marday pour la conception des objets décoratifs à base de matériels recyclés remonte à 1994. Détenteur d’un MBA de commerce international de l’université de Birmingham, il a le coup de foudre pour les jardins durant ses études à l’étranger. « Comme j’effectuais une livraison à une pépinière au Chelsea Flower Show, j’ai eu un coup de foudre pour les décors du jardin rustique. La conception d’un jardin est un art », avance-t-il.

De retour à Maurice, sa passion devient sa profession. « Je bouquine durant des années pour  maîtriser l’art de la décoration extérieure », précise le Beau-bassinois. Et d’ajouter : « Je cultive mes plantes, afin de les utiliser pour mes décorations. Grâce à mon savoir-faire, je propose des décorations personnalisées et je travaille, selon les exigences des clients ». Pour aménager un jardin, il faut compter plus de trois semaines. « J’utilise des pierres, des plantes, des planches de palettes recyclées et des bouteilles. C’est une alternative aussi belle que durable », dit-il. Le prix pour la conception d’un jardin commence à partir de Rs 5 000 », poursuit-il.

Son maître-mot, c’est le recyclage. Des vieilleries et autres déchets destinés à la poubelle, il en tire des objets d’art. « À l'heure de la surconsommation et du gaspillage, il ne faut pas jeter des objets qui peuvent être recyclés. Examinez vos vieux objets attentivement avant de les envoyer à la poubelle. Demandez-vous s'ils ne pourraient, sous une autre forme, orner votre intérieur », conseille-t-il, persuadé que les déchets peuvent devenir nobles et se muer en objets d’art pour offrir une touche d’originalité à la maison.

Comment ? « Par exemple, les bouteilles peuvent être bricolées et devenir des décorations où s’insèrent des plantes. »

Pour se faire connaître, l’entrepreneur participe souvent à des expositions à travers l’île ou sur les réseaux sociaux. « Je me suis fait souvent des clients sur Facebook, où les internautes peuvent apprécier mes récentes créations. » Et de conclure : « Mon travail me permet de joindre les deux bouts ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective