Live News

PNQ : L’essence contaminée au manganèse à cause « d’un oubli »

La présence de manganèse dans l’essence fournie le 23 octobre 2019 est due à un oubli. C’est ce qu’a révélé le ministre de l’Industrie et du Commerce, Soodesh Callichurn, au Parlement ce samedi 19 juin 2021. Il répondait à la Private Notice Question (PNQ) adressée par le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval.

« Dans le contrat initial à Mangalore, il était défini que le taux maximum de manganèse était de 2 milligrammes par litre d’essence. Or, il y a eu un oubli de la part du bureau qui a préparé l’appel d’offres. Ce sont ces spécifications qui ont été utilisées pour le contrat alloué à Vitol. Il n’y avait donc pas de références au taux maximum de manganèse dans ce contrat », concède le ministre.

Cette réponse n’a pas convaincu Xavier-Luc Duval qui animera une conférence de presse ce samedi à 14h à son bureau à la Newton Tower à Port-Louis.

On a également appris que le taux d’octane était de 94,7 au lieu de 95 et qu’il y avait jusqu’à 13 milligrammes de ‘existent gum’ au lieu de 4 milligrammes au maximum, ainsi que jusqu’à 18 milligrammes de ‘potential gum’ au lieu de 4 milligrammes au maximum.

Pour rappel, la Motors Vehicles Dealers Association (MVDA) a tiré la sonnette d’alarme en novembre 2019 sur la mauvaise qualité de l’essence. 3 300 véhicules auraient subi des dégâts selon les concessionnaires.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !