Live News

Plastique à Usage Unique : 40 millions de sachets utilisés pour les médicaments par an

Les sachets en plastique coûtent entre 10 et 20 sous l’unité. Les sacs en papier représentent une alternative à ceux en plastique.

Le gouvernement a interdit l’utilisation du plastique à usage unique depuis le vendredi 15 janvier 2021. Cependant, dans le secteur de la santé, quelque 40 millions de sachets en plastique sont utilisés chaque année pour la distribution de médicaments. 

Seringues, emballages, tubes, cathéters, flacons, gants, blouses... le plastique est omniprésent dans le secteur de la santé, qui en est un très gros consommateur à travers les Medical Consumables. Sans compter les sachets en plastique, les zipper bags, utilisés pour la distribution de médicaments. Selon une estimation du Défi Plus, pas moins de 40 millions de ces sachets en plastique à usage unique sont utilisés annuellement. 

En effet, d’après le Health Statistics Report de 2019, un peu plus de 5,6 millions de patients ont visité les différents centres de santé publique en 2019, soit 5,4 millions d' « out patients » et 194 659 d' « in-patients ». Selon un Principal Pharmacian d’un hôpital régional, en moyenne, il faut compter entre 3 et 4 types de médicaments pour un patient. Avec environ 5,6 millions de patients, cela revient à 22,5 millions de zipper bags utilisés dans le secteur médical public sur une année. 

À cela, il faut ajouter les sachets en plastique utilisés dans les pharmacies privées. Notre enquête révèle qu’une moyenne de 100 sachets est utilisée quotidiennement. Avec quelque 400 pharmacies à travers le pays, cela revient à environ 40 000 zipper bags par jour et 15 millions sur une année. 

Tout cela représente un coût additionnel que les pharmaciens n’auront d’autres choix que de passer aux clients.»

Enfin, il y a les cliniques privées. Si les statistiques parlent de 281 000 visiteurs en 2019, le responsable d’une clinique privée indique qu’il faut compter au bas mot environ 700 000 visiteurs sur une année. « En sus des visiteurs, in- ou out-patients, il faut aussi compter les nombreux patients qui viennent consulter auprès des ‘visiting doctors’. Eux aussi s’approvisionnent auprès de la pharmacie de ces cliniques », informe-t-il. À raison de 4 sachets par patient, cela revient à 2,8 millions de zipper bags utilisés. 

Des interrogations

Le Dr Dawood Owaris, président de l’Association des cliniques privées, souligne n’avoir pas eu des directives précises à ce stade entourant l’utilisation du plastique dans les établissements de santé privée. Il explique qu’en sus des consumables, des sacs en plastique sont utilisés pour les déchets médicaux et des sachets en plastique pour les médicaments. « En ce qui concerne le plastique utilisé dans les cuisines, les cliniques ont déjà basculé sur les produits biodégradables. Dans les pharmacies, certains utilisent déjà des sacs en papier, mais pour les autres, cela reste pour l’heure assez flou », concède-t-il, indiquant avoir fait une requête auprès du ministère de la Santé pour plus d’informations. 

Idem pour Siddick Khodabaccus, le président de l’Union des Pharmaciens, qui juge que certains points ne seraient pas clairs, voire suscitent des interrogations. « Le plastique est utilisé dans les pharmacies sous forme de sachets pour les médicaments, aussi appelés des ‘prises’, ainsi que sous forme de bouteilles, et dans la préparation de certaines pommades. Je pense qu’il aurait dû y avoir des consultations avec des professionnels de ce secteur, et qu'on aurait dû procéder par étapes afin de trouver des alternatives. Car avec les règlements qui sont entrés en vigueur, cela crée une certaine confusion », relate-t-il. 

Pour le président de l’Union des Pharmaciens, il y a bien une alternative aux sachets en plastique pour les médicaments : les sacs en papier, communément aussi appelé « corne papie ». Il faudra toutefois aussi prévoir, ajoute-t-il, des autocollants pour noter les instructions au patient. « Mais tout cela représente un coût additionnel que les pharmaciens n’auront d’autres choix que de passer aux clients. Car la marge de profit pour les pharmaciens est faible. Sauf si le gouvernement, éventuellement, offre un subside sur les produits alternatifs », suggère-t-il.

La Santé : « Bien qu’exempté, des alternatives sont envisagées »

Sollicitée pour une réaction, une source autorisée au ministère de la Santé indique que les sacs en plastique utilisés pour des besoins médicaux en sont exemptés. En effet, le First Schedule de l’Environment Protection (Banning of Plastic Bags) Regulations 2020 fait mention de sacs conçus pour le « disposal of waste, including quarantine and clinical waste », ceux conçus pour « medical purposes », ainsi que pour le « sampling or analysis ». Néanmoins, le ministère de la Santé dit se pencher sérieusement sur la question. « Même si la Santé en est exemptée, nous étudions quand même la possibilité de chercher des alternatives. Cela dit, nous sommes conscients que pour certains équipements, ce ne sera pas possible, car à ce jour, leur alternative n’existe pas encore », fait comprendre le ministère de la Santé. 

Rs 8 M de sachets en plastique

Le coût des 40 millions de sachets utilisés en 2019 à la fois par le ministère de la Santé, les pharmacies et les cliniques est estimé à environ Rs 8 millions. En effet, selon des informations recueillies auprès des pharmaciens, le prix d’un sachet en plastique sans imprimé varie entre 10 et 15 sous. Ceux avec des imprimés permettant de prescrire le dosage, la fréquence ainsi que d’autres détails entourant la consommation du médicament, coûtent légèrement plus cher, soit environ 20 sous. 

L’hôpital Dr A.G Jeetoo donne l’exemple

En matière d’alternative au plastique, l’hôpital Dr A.G Jeetoo aurait déjà pris une bonne longueur d’avance sur les autres établissements de santé. En effet, selon nos informations, l’administration de l’hôpital aurait pris le devant et cherche sérieusement à remplacer les sachets en plastique utilisés pour la distribution de médicaments. Car l’hôpital à lui-seul en consommerait environ 10 000 de ces zipper bags par jour. Des cotations pour des produits alternatifs auraient déjà été requises.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !