Live News

[Mise à jour] Election partielle au no 7 : Anil Bachoo sera le candidat du PTr 


Le Parti Travailliste (PTr) a arrêté son choix. Les rouges aligneront l’ex-ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Anil Bachoo, comme candidat à l’élection partielle, qui devrait se tenir au no 7 (Piton/Rivière du Rempart) le 13 novembre prochain.

La candidature d'Anil Bachoo a été officiellement annoncée à l'issue d'une réunion de l'état-major du PTr ce jeudi après-midi au quartier général des rouges à Les Salines, Port-Louis.

Agé de 66 ans, Anil Bachoo, dans un message sur son compte Facebook, s'est dit heureux d'avoir été choisi «à l’unanimité et dans l’enthousiasme par le Bureau Politique et l’exécutif du Parti Travailliste sur proposition du leader, le Dr Navin Ramgoolam, pour représenter le parti aux élections partielles prévues dans la circonscription no.7, à Piton/Rivière du Rempart».

Bachoo

Ceci peut vous intéresser : 

Cette élection partielle devrait avoir lieu pour remplacer le siège laissé vacant par Vishnu Lutchmeenaraidoo après sa démission comme ministre des Affaires étrangères et député de la circonscription no 7. 

 

Bachoo


Alors qu’il avait dû démentir en avril dernier vouloir quitter le navire travailliste, voilà Anil Bachoo propulsé comme candidat à l’élection partielle du 13 novembre prochain dans la circonscription numéro 7 Piton/Rivière-du-Rempart. Anil Bachoo a toujours déclaré être un rouge dans le sang.

Il a commencé sa vie politique active au sein des jeunes travaillistes en s’illustrant notamment en 1982. 


Voici la performance réalisée par Anil Bachoo aux législatives de décembre 2014 : 

performance


Des moments difficiles 

Après les législatives de 2014, Anil Bachoo a connu des moments difficiles. Il avait été arrêté dans le sillage de l'affaire dite National Development Unit et dans l'affaire Betamax.

Toutefois, les accusations provisoires d’entente délictueuse et de «public official using office for gratification» pesant contre lui dans le premier cas et les accusations provisoires de «conspiracy» et «influencing public official» dans l’affaire Betamax ont été rayées en novembre 2016. >> Lire plus.
 


Sur le même sujet : 

>> Election partielle au no 7 : le Mouvement Patriotique alignera Atma Bumma


 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !